Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Avenue Louis-AUBERT

1813-1888, officier genevois

Avenue Louis-AUBERT

Description

Louis Aubert, né à Turin en 1813,  fit une belle carrière militaire.

Collaborateur du général Dufour dans l'oeuvre de réorganisation de l'Ecole central de Thoune et de l'arme du génie, il fut capitaine et instructeur du génie en 1842. Il donna sa démission de major lors du Sonderbund. Rentré dans l'armée en 1855, avec le grade de lieutenant-colonel, il passa colonel et inspecteur du génie en 1858.

Lors de la campagne du Rhin en 1856, il dirigeait le bureau d'état-major du génie installé à Zurich.

En 1860, chargé par le Conseil fédéral d'étudier les routes militaires des Alpes dans la Suisse centrale, il dirigea la construction des routes de l'Axenstrasse, de la Furka et de l'Oberalp.

Nommé commandant de la 9e division en 1866, puis de la 3e en 1870, il participa à l'occupation des frontières de 1870-71. Colonel divisionnaire en 1875, il prit sa retraite l'année suivante.

Docteur en mathématique, il est l'auteur de "Leçons sur le calcul des probabilités et ses principales applications" en 1839. Vers 1848, il fonda une institution préparatoire pour l'Ecole centrale des Arts et Manufactures de Paris, qui acquit une réputation européenne. Il passa d'administrateur à directeur en 1856 de la compagnie de chemins de fer "Ouest suisse", plus tard "Suisse occidentale". Démissionnaire en 1872, il passa en 1873 administrateur-délégué d'une des plus grandes compagnies d'assurance de notre ville.

En 1862, le duc d'Aumale, Henri d'Orléans, lui avait confié l'éducation militaire de son fils aîné.

Louis Albert mourut à Genève en 1888 à l'âge de 75 ans. 

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Route de Florissant / Chemin Edouard-TAVAN

Anecdotes

Carte