Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Avenue Giuseppe-MOTTA

Evoque le souvenir de Giuseppe Motta, conseiller fédéral

Avenue Giuseppe-MOTTA

Description

Motta Giuseppe (1871-1940) est né à Airolo. Avocat et notaire, député au Grand Conseil tessinois (1895-1911) puis au Conseil national (1899-1911) est entré au Conseil fédéral en 1911 et y resta jusqu'en 1934. Il a dirigé le Département politique dès 1919 et a été le premier Tessinois à devenir président de la Confédération, charge qu'il a exercée à cinq reprises.

Chef de la délégation suisse à la Société des Nations, il a présidé la première assemblée de
celle-ci le 15 novembre 1920 à la salle de la Réformation à Genève. Il avait combattu pour l'entrée de
la Suisse dans la ligue et a marqué de son empreinte la politique étrangère de notre pays pendant
vingt ans.

Lorsqu'il mourut le 22 janvier 1940, en pleine guerre mondiale, tout le peuple eut conscience qu'il perdait en lui, l'un de ses plus grands hommes politiques. Dans son numéro du 23 janvier 1940, "La Suisse" consacrait une page en souvenir de ce haut magistrat. Sous la plume de Pierre Béguin, nous révélons le passage suivant :

"Pendant dix-neuf années exactement, M. Motta a veillé sur le sort de la Suisse. Il a défendu en toutes circonstances ses droits à l'existence. Il s'est fait le gardien de sa neutralité. Il n'a rien négligé de ce qui était compatible avec la dignité nationale pour entretenir de bonnes relations avec nos voisins..."

Il était bien naturel qu'une avenue de notre ville fut consacrée au souvenir d'un homme que l'on avait souvent vu, en nos murs, à la tribune de la Société des Nations.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Rue du Grand-Pré / Place des Nations

Anecdotes

  • Voir l'image de Giuseppe Motta (1871-1940), président de la Confédération suisse avec Philippe Pétain (1856-1951), ''membre du Conseil supérieur de la Guerre'', aux manœuvres de la 1re division de l'armée suisse, au Mont-sur-Lausanne.

Carte