Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Avenue De-WARENS

En hommage à Françoise-Louise de la Tour, seigneur de Warens.

Avenue De-WARENS

Description

Louise de la Tour, baronne de Warens, naquit en 1700. Elle fut rendue célèbre par les "Confessions" de J.-J. Rousseau. Mariée très jeune au baron de Warens, elle se sépara rapidement de son mari en 1726 pour se réfugier auprès du roi de Sardaigne à Evian, puis à Annecy où elle embrassa le catholicisme.

Elle vivait à Annecy lorsque le jeune Rousseau, âgé de 16 ans, échappé de la maison paternelle lui fut adressé. Accueilli avec plaisir, Rousseau finit par s'installer tout à fait chez elle. Leurs relations furent d'abord tout à fait platonniques puis ils finirent par devenir amant et maîtresse. Ils s'installèrent aux Charmettes, près de Chambéry, mais la maladie de Rousseau interrompu l'idylle. Il va se faire soigner à Montpellier et lorsqu'il revint ... la place était prise.

Rousseau partit alors pour Paris mais il n'oublia jamais Mme de Warens qui tombait graduellement dans la misère. En 1754, passant près de Genève, il la revit. Il fit avec émotion le récit de cet entretien avec une femme qu'il avait connue si brillante et qu'il retrouvait déchue.

Elle décéda en 1762 à Chambéry.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Rond-Point Jean-Jacques / sans issue

Anecdotes

Carte