Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Genève : Corsier

La situation du territoire de Corsier, sur les rives du lac, a determiné son très ancien peuplement. Le long du quai on a en effet retrouvé des vestiges de plusieurs villages, dont les plus anciens remontent à plus de 3000 ans avant J.-C.

Entre 1000 et 750 avant J.-C.,les habitants quittèrent les rives du lac pour s’installer sur le plateau. Après les Celtes et les Allobroges, les Romains se fixèrent sur ce territoire et laissèrent des traces profondes dans la toponymie locale. Ainsi est-ce sans doute au domaine d’un certain Curtius que nous devons le nom du village de Corsiacum, puis de Corsy, enfin de Corsier.

Au cours du Moyen-Age, les seigneurs de Corsier qui règnent en maîtres sur le village et ses alentours sont soumis à l’autorité des ducs de Savoie.

Au XVIe siècle, la Réforme est introduite dans toute la région par les Bernois. Le changement sera de courte durée puisque sous l’influence de Saint François de Sales, Corsier reviendra au catholicisme à la fin du siècle. Notons que bien qu’il n’y ait guère séjourné, ce dernier fut nommé curé de Corsier.

Au XVIIIe siècle la vie des communiers s’améliore tant sous l’influence de l’administration sarde, que par celle de quelques agronomes éclairés. Après le rattachement de la Savoie à la France, en 1792, la commune de Corsier se trouve pour quelques années intégrée au département du Léman, avant de devenir genevoise et suisse en 1816.

C’est en 1858 que se constituera l’actuelle commune, jusqu’alors liée à celle d’Anières. A la faveur du développement des voies de communications et du goût des citadins de plus en plus attirés par les zones rurales, Corsier deviendra une commune résidentielle appréciée tant par la proximité du lac, que par le caractère agricole qu’elle sut préserver et qui offre aujourd’hui au promeneur un paysage d’une grande variété.

Nomtrier par ordre décroissant Nom complet Type Commune(s)
Ambys Chemin des Ambys Chemin Corsier, Anières
Anailles Chemin des Anailles Chemin Corsier
Bellebouche Route de Bellebouche Route Gy, Corsier, Meinier, Jussy
Bûchilles Chemin des Bûchilles Chemin Corsier
Cerisier Chemin du Cerisier Chemin Corsier
Champs-de-Vaux Chemin des Champs-de-Vaux Chemin Corsier
Chasselas Chemin du Chasselas Chemin Corsier
Château Chemin du Château Chemin Corsier
Corsier Quai de Corsier Quai Corsier, Collonge-Bellerive
Corsier Route de Corsier Route Corsier
Côte-d'Or Route de la Côte-d'Or Route Anières, Corsier
Covéry Route de Covéry Route Corsier, Gy, Meinier
Eglise Route de l'Eglise Route Corsier
Fenasses Chemin des Fenasses Chemin Corsier
Foulis Chemin des Foulis Chemin Collonge-Bellerive, Meinier, Corsier
Fournil Chemin du Fournil Chemin Corsier
Gravannes Chemin des Gravannes Chemin Corsier
Groubeaux Chemin des Groubeaux Chemin Corsier
Hermance Route d'Hermance Route Hermance, Corsier, Collonge-Bellerive, Anières
Lac Route du Lac Route Corsier
Marais-de-Sanvouigle Chemin des Marais-de-Sanvouigle Chemin Corsier, Anières
Marsins Chemin des Marsins Chemin Corsier, Meinier
Nant-d'Aisy Chemin du Nant-d'Aisy Chemin Corsier, Anières
Neuf Chemin Neuf Chemin Corsier
Pilotis Chemin des Pilotis Chemin Corsier
Port Chemin du Port Chemin Corsier, Collonge-Bellerive
Port Venelle du Port Venelle Corsier
Pré-Puits Chemin du Pré-Puits Chemin Corsier
Prés-Palais Chemin des Prés-Palais Chemin Corsier
Saint-Louis Chemin de Saint-Louis Chemin Corsier
Séchant Chemin de Séchant Chemin Collonge-Bellerive, Corsier
Soleil Chemin du Soleil Chemin Corsier
Source Chemin de la Source Chemin Corsier
Thonon Route de Thonon Route Cologny, Anières, Collonge-Bellerive, Corsier
Usses Chemin des Usses Chemin Corsier, Collonge-Bellerive
Veigy Route de Veigy Route Anières, Corsier
Vy-Verte la Vy-Verte Corsier