Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Nature

Nature

Ecouter les sons de la réserve du Moulin de Vert et en savoir plus sur quelques uns de ses hôtes

L'hiver

Castor (Castor fiber)
L'hiver est le bon moment pour repérer les traces de ce gros animal très discret : copeaux rongés, branches coupées ou voies de passage entre les plans d'eau vous révèleront sa présence.

 

Butor étoilé (Botaurus stellaris)
Ce héron mystérieux, dont le chant rappelle un mugissement, se laisse parfois observer à la lisière des roselières.

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé

Chevalier guignette (Actitis hypoleucos)
Survolant les étangs ou le fleuve au ras de l'eau, ce petit échassier se reconnaît facilement à ses alter-nances de vols planés, révélant ses ailes arquées barrées de blanc.
 

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé

Le printemps


Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis)
Souvent confondu avec un poussin, ce grèbe modèle réduit est un virtuose de la plongée. Au printemps, il émet des hennissements rapides et aigus qui le signalent dans les roseaux inondés.

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé

Orchis bouffon (Orchis morio)
Cette orchidée aux couleurs intenses a besoin de prairies pauvres et bien ensoleillées pour s'épanouir. Vous pourrez contempler sa floraison dès le début du printemps.

 

 

 

Lézard vert (Lacerta bilineata)
Ce grand lézard frappe par sa livrée verte, rehaussée de turquoise pour le mâle. En début de journée, lorsqu'il est encore engourdi, vous pourrez plus faci-lement détailler l'éclat presque exotique de ce reptile inoffensif.

L'été

 Cistude (Emys orbicularis)
Cette tortue aquatique européenne se distingue par les points jaunes qui marquent notamment sa tête. Durant la belle saison, vous la verrez facilement émerger dans les étangs ou se prélasser au soleil.

Leucorrhine à front blanc (Leucorrhinia albifrons)
Cette libellule rarissime se reconnaît à sa tête pâle et à sa couleur crayeuse. Après deux ans de vie larvaire dans les étangs, les adultes émergent en juin. Les mâles défendent alors vigoureusement leur territoire, y compris à l'égard des espèces voisines.

Amourette (Briza media)
Formant des grappes tremblotantes en forme de cœur, cette délicate graminée est ce que l'on appelle une "espèce indicatrice" : sa présence suffit pour recon-naître les prairies les plus riches en biodiversité.

L'automne

En automne, la chute des feuilles permet de révéler les animaux et les plantes les plus discrets.

Sanglier (Sus scrofa)

Après avoir disparu du canton, le sanglier peuple à nouveau les massifs genevois. Imposant mais craintif, il est surtout nocturne. En recherchant sa nourriture, il aère le sol forestier. Ses incursions dans les cultures sont dissuadées par des mesures de gestion.

Chêne rouvre (Quercus petraea)

Typique de la forêt genevoise, le chêne rouvre ou sessile se reconnaît à sa silhouette régulière et à ses feuilles dotées de tiges. A l'automne ses glands font le bonheur de nombreux animaux : écureuils, mulots, sangliers, geais, etc.

Pic noir (Dendrocopos martius)

Le plus grand des pics européens est un oiseau rare à Genève. Il fréquente parfois les bois de la Versoix durant la mauvaise saison.

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé


> Retour sur la page de la réserve naturelle des Moulins de Vert


Mise à jour : 15.05.2017