Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Nature

Nature

Ecouter les sons de la réserve de Pré-Béroux et en savoir plus sur quelques uns de ses hôtes

L'hiver

Durant la mauvaise saison, la chute des feuilles permet de repérer les hôtes hivernaux de la réserve.

Gui (Viscum album)

Le Gui est une plante qui pousse sur les grands arbres, formant des boules très visibles en hiver. Ses fruits et ses graines constituent une nourriture très appréciée par les grives et les mésanges durant la mauvaise saison.

Pic épeichette (Dendrocopos minor)

A peine plus gros qu'un moineau, ce modèle réduit parmi les pics se reconnaît à son dos zébré. Ce champion de l'escalade explore les arbres à la recherche des insectes qui se nourrissent du bois mort.

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé

Chat sauvage (Felis sylvestris)

Présent dans les forêts du Jura, ce félin discret pourrait fréquenter le massif des Bois de Versoix. Difficile à distinguer de son cousin domestique, il se reconnaît à sa queue touffue et annelée.

Le printemps

Au printemps, des insectes spectaculaires révèlent leur présence et les oiseaux se signalent par leurs chants.

Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale)

Menacé d'extinction en Suisse, l'Agrion de Mercure est une petite libellule bleu-ciel très sensible à la pollution de l'eau. Le Creuson est l'unique rivière genevoise où l'on peut l'observer. Le mâle se reconnaît à la présence d'un dessin cornu qui rappelle le symbole astronomique de la planète Mercure ☿.

Putois (Mustela putorius)

Discret et nocturne, ce parent du furet est un animal rare qui passe généralement inaperçu. Ce petit mammifère au masque sombre apprécie les marais où il chasse les grenouilles et les rongeurs.

Grive draine (Turdus viscivorus)

La Grive draine, apparentée au Merle noir, se reconnaît à sa poitrine à pois. On repère cet oiseau forestier avant tout grâce à son chant fluté et mélodieux.

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé

L'été

Durant la belle saison, la vie bat son plein dans la forêt humide, avec parfois des rencontres inattendues.

Lézard  des souches (Lacerta agilis)

Ce lézard trapu apprécie les lisières humides. Le mâle se reconnaît à ses flancs verts et la femelle à ses ocelles. La réserve naturelle de Pré-Béroux  pourrait l'accueillir mais la présence de ce petit reptile est incertaine à Genève.

Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata)

Le Sonneur à ventre jaune est un amphibien en déclin : il ne se reproduit que dans des plans d'eau peu profonds trop souvent comblés. Durant les beaux jours, son chant doux et roulé signale sa présence.

© Son : Kurt Grossenbacher

Grand Mars changeant (Apatura iris )

Le Grand Mars changeant est un joyau des forêts humides. Reflétant la lumière, les ailes du mâle revêtent un éclat bleu métallique digne des papillons tropicaux. On l'aperçoit durant l'été lorsqu'il quitte la cime des arbres pour rechercher au sol de sels minéraux.

L'automne

En automne, la forêt est spectaculaire et peut révéler des surprises.

Cerf (Cervus elaphus)

Après avoir disparu du canton, les cerfs sont revenus à Genève par les Marais de la Versoix vaudois. C'est durant le rut - le brame - en septembre, qu'on a le plus de chance de les voir ou de les entendre.

© Son : Kurt Grossenbacher

Pins sylvestre (Pinus sylvestris)

Les pins, adaptés aux sols sablonneux et aux conditions arides, ne sont pas typiques de la forêt genevoise. On reconnaît le pin sylvestre à l'écorce orangée de ses branches.

Rotengle (Scardinius erythrophthalmus)

Reconnaissable à ses nageoires orangées et à ses yeux jaunes, le rotengle est un poisson rare à Genève qui apprécie les eaux calmes.


> Retour sur la page de la réserve naturelle de Pré-Béroux


Mise à jour : 21.04.2016