Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Nature

Nature

Ecouter les sons de la réserve de Combes Chapuis et en savoir plus sur quelques uns de ses hôtes

L'hiver

Durant la mauvaise saison, les touffes de végétation aquatique abritent les animaux  hivernants

Les Laîches (Carex)

La réserve accueille une dizaine d'espèces de Laîches. Formant de petits monticules touffus même en hiver, ces plantes des marécages offrent un habitat à de nombreux animaux  tout en retenant l'eau du marais.

Râle d'eau (Rallus aquaticus)

Echassier bleuté au bec rouge vif, le Râle d'eau est un oiseau aquatique difficile à voir. Il trahit sa présence par le cri qui lui a valu son nom : une longue strophe nasale  avec des grognements de porcelet.

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé

Sarcelle hiver (Anas crecca)

Vive et colorée, la sarcelle d'hiver est le plus petit des canards de surface européens. Elle apprécie les plans d'eau au milieu de la végétation.

Le printemps

Dès le retour des beaux jours, la réserve résonne de chants et les insectes prennent leur essor.

Grenouille agile (Rana dalmatina)

Capable de faire des bonds de 2m, cette grenouille brune est peu fréquente à Genève. Dès la fin des périodes de gel, les mâles attendent les femelles au fond  de la mare en émettant sous l'eau des séries de grincements rapides.

© Son : Kurt Grossenbacher

Loriot (Oriolus oriolus)

Discret malgré la couleur jaune d'or du mâle, cet oiseau inféodé aux cimes des arbres révèle parfois sa présence lorsqu'il survole une clairière. Son chant stridulant et fluté est très facile à reconnaître.

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé

Aeschne printanière
(Brachytron pratense)

Cette libellule verte et turquoise est l'une des premières à apparaître au printemps. On peut alors l'apercevoir, survolant la surface des étangs en zig-zag.

L'été

Durant la belle saison, la vie bat son plein sur les étangs, tandis que les longues soirées dévoilent parfois les secrets des animaux nocturnes.

Gomphe joli (Gomphus pulchellus)

Cette libellule vert- jade aux yeux bleu apprécie les plans d'eau stagnants. Sa larve grandit durant cinq ans dans les étangs, se nourrissant de proies aquatiques.

Castor (Castor fiber)

C'est à Genève, sur la Versoix, que le castor a été réintroduit pour la première fois en Suisse en 1956. A la tombée de la nuit, les promeneurs discrets peuvent parfois apercevoir ce gros rongeur nageant silencieusement dans cette rivière.

Bihoreau gris (Nycticorax nictocorax)

Rare à Genève, ce héron trapu séjourne parfois dans les arbres de la réserve durant les périodes de migration. Son croassement - qui lui a valu son nom scientifique - retentit surtout durant la nuit.

L'automne

En automne, la chute des feuilles permet de révéler les animaux et les plantes les plus discrets.

Sanglier (Sus scrofa)

Après avoir disparu du canton, le sanglier peuple à nouveau les massifs genevois. Imposant mais craintif, il est surtout nocturne. En recherchant sa nourriture, il aère le sol forestier. Ses incursions dans les cultures sont dissuadées par des mesures de gestion.

Chêne rouvre (Quercus petraea)

Typique de la forêt genevoise, le chêne rouvre ou sessile se reconnaît à sa silhouette régulière et à ses feuilles dotées de tiges. A l'automne ses glands font le bonheur de nombreux animaux : écureuils, mulots, sangliers, geais, etc.

Pic noir (Dendrocopos martius)

Le plus grand des pics européens est un oiseau rare à Genève. Il fréquente parfois les bois de la Versoix durant la mauvaise saison.

© Son : "Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale", d'André Bossus et de François Charron, Editions Delachaux & Niestlé


> Retour sur la page de la réserve naturelle de Combes Chapuis


Mise à jour : 09.12.2014