Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Nature

Nature

Ports

Les ports du domaine public cantonal ainsi que les 4300 places dont 2300 à quai, 1000 en corps-mort et 1000 à terre sont gérés par les gardes-ports de la capitainerie qui assurent l'accueil des navigateurs, l'attribution et la maintenance des places.

 

 

A votre service

  • Places visiteurs
    Des places visiteurs gratuites sont mises à disposition dans plusieurs ports genevois. Elles sont signalées par une bouée orange et peuvent être utilisées jusqu'à trois nuits consécutives par mois et par ports.
    • Quels ports offrent des places visiteurs ?
    • > Contactez la capitainerie dans les plus brefs délais pour signaler votre présence, dès que le bateau est amarré à une bouée orange au 022 388 55 50 ou capitainerie [at] etat.ge.ch (subject: Amarrage%20place%20visiteur) .
       
  • Places au large
    Les détenteurs de places au large peuvent bénéficier d'un emplacement pour une annexe mis à dispositions par la capitainerie.

Les ports situés sur le canton de Genève
Rive gauche
  • Jetée des Eaux-Vives
  • Débarcadère des Eaux-Vives
  • Port Noir
  • Port de la Tour-Carrée
  • Port de la Belotte
  • Port de Collonge-Bellerive
  • Port de Corsier
  • Port d'Anières
  • Port des Mouches à Hermance   
  • Port d'Hermance
     
  • Port de la Nautique (gestion privée)

 

Rive droite
  • Port de Céligny
  • Port Choiseul
  • Port de Versoix-Bourg
  • Port du Creux de Genthod
  • Port Saladin
  • Port Gitana
  • Port du Reposoir
  • Port Nautica
  • Port Barton
  • Port de la Perle du lac
  • Port Wilson
  • Port des Pâquis

> En savoir plus sur les ports du Léman 

> En savoir plus sur les infrastructures portuaires nécessaires à l'entretien des bateaux et l'obtention d'une place d'amarrage à Genève.


Rappel des limitations de vitesse

(extrait LNav H 2 05)  :

Art. 4        Limites de la vitesse des bateaux à moteur

Sous réserve des prescriptions spéciales ou signalées, la vitesse maximale des bateaux à moteur est limitée à :

  1. 10 km/h sur les plans d’eau s’étendant jusqu’à 300 m de la rive et des ouvrages de protection des ports, sauf pour les bateaux remorquant des skieurs nautiques sur les plans d’eau réservés spécialement à cet effet.
  2. 30 km/h au maximum sur le plan d’eau situé à plus de 300 m des rives et des jetées des ports des Eaux-Vives et des Pâquis, en aval d’une ligne tirée du monument du Port-Noir au débarcadère de la Perle-du-Lac.
  3. 10 km/h au maximum sur tous les cours d’eau.
  4. 15 km/h au maximum sur tous les cours d’eau pour les bateaux à moteur des entreprises de navigation concessionnaires et autorisées (ci‑après : entreprises de navigation).

Art. 5        Limite et adaptation de la vitesse dans les ports

Aux approches des estacades et dans les passes, les bateaux doivent régler leur vitesse afin d'éviter de créer des remous ou un effet de succion qui soient de nature à causer des dommages à des bateaux en stationnement ou en mouvement ou à des ouvrages, sans tomber toutefois au-dessous de la vitesse nécessaire pour gouverner avec sécurité.


L'entretien des ports

La direction générale de l'eau entretient la partie du lac Léman située sur le territoire genevois. Elle assume le nettoyage et l’entretien, aussi bien du fond que de la surface du lac.

En revanche le nettoyage et l’entretien des ports sont à la charge des bénéficiaires des installations, ainsi que la partie de leur domaine contiguë au lac.

En été, les équipes du service sont en permanence sur le lac pour le nettoyage et l’enlèvement des macrophytes (ou plantes aquatiques), dans les zones où la fonction loisirs et navigation sont prioritaires.


Mise à jour : 24.05.2017