Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Nature

Nature

Sites de reproduction des batraciens (OBat)

            Sonneur à ventre jaune.

Les batraciens(ou amphibiens), représentés par les grenouilles, les tritons, les salamandres et autres crapauds, dépendent de l’eau pour vivre. Ils sont en conséquence  très sensibles à la qualité des milieux humides et des cours d'eau.

Actuellement la plupart des espèces sont menacées en Suisse: l'ordonnance sur la protection des sites de reproduction de batraciens d'importance nationale (OBat), entrée en force en 2001, est un instrument légal qui contribue à la protection des sites les plus importants pour ces espèces.

L'ordonnance sectorise deux zones différentes :

  • Une zone A qui délimite les sites de reproduction, notamment les mares et les gouilles. Ces milieux naturels devenus très rares, notamment sur le plateau, bénéficient généralement de statuts de protection supplémentaires (par ex. réserve naturelle) afin d'assurer leur pérennité
  • Une zone B qui délimite les habitats terrestres. Les batraciens indigènes ne font que se reproduire dans l'eau; ils vivent le reste de l'année dans des milieux terrestres. La zone B peut intégrer aussi bien des milieux forestiers que de la zone agricole. Elle n'est pas obligatoirement intégrée dans un autre périmètre de protection et les mesures éventuelles à réaliser en faveur des batraciens seront plutôt incitatives (par ex. création d'une haie par un agriculteur).

L'inventaire lié à cette ordonnance a été révisé en 2007. Il recense 23 objets d'importance nationale sur le canton de Genève. 21 objets sont des objets dits "fixes" et  deux objets sont des objets dits "itinérants" qui concernent des périmètres d'exploitation de graviers où des milieux favorables (et en particulier des plans d'eau) apparaissent et disparaissent en fonction de l'avancement des travaux. Ces derniers objets sont particulièrement importants pour les espèces de milieux pionniers comme le Crapaud calamite et le Crapaud accoucheur.

L'inclusion dans l'inventaire implique une prise en compte du maintien de la fonctionnalité du site pour les batraciens, que ce soit au niveau des plans de gestion pour les sites protégés, de l'exploitation forestière, agricole ou industrielle, ou de la réalisation d'infrastructures. La gestion des sites itinérants représente un défi particulier car il demande non seulement une conduite de l'exploitation des gravières respectueuse de la biodiversité, mais aussi la recherche de solutions permettant la préservation de milieux pionniers favorables aux batraciens après la fin de l'exploitation et le remblayage des sites.

Le suivi des populations genevoises de batraciens est réalisé en collaboration par le Canton et les naturalistes amateurs et professionnels. Ce monitoring sert à la fois à la gestion des sites de reproduction et au suivi des espèces prioritaires pour le canton.

Pour en savoir plus:


Mise à jour : 11.03.2015