Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Nature

Nature

Chauve-souris

           Murin d'Alcathoé (C. Schönbächler)

Première suisse!
C’est en  juillet 2014 que les 1ères colonies de Murin d’Alcathoé du canton de Genève et de Suisse ont été découvertes. Cette espèce forestière est très rare dans toute la Suisse.
Plusieurs individus capturés à proximité de l’Allondon et dans le vallon de la Roulavaz ont été équipés d’un petit radio-émetteur permettant de les suivre sur plusieurs jours. Après une 1ère nuit de suivi, elles ont mené les chiroptérologues à leurs colonies, derrière des écorces de chênes morts. Plus d’une soixantaine d’individus ont été comptés !
Des informations essentielles pour la conservation de l’espèce ont pu être récoltées pendant ce suivi, notamment sur les zones de chasse utilisées dans les Grands Bois de Satigny, en ripisylve de l’Allondon et dans le vallon de la Roulavaz.
Ces découvertes confirment l'importance de cette région pour la biodiversité genevoise.

Pipistrelle

                                                Pipistrelle de Nathusius en vol (M. Ruedi)

Les chauves-souris (ou chiroptères) sont protégées par la Loi fédérale de 1966 et la Convention de Berne. En Suisse romande, on dénombre 28 espèces de chauves-souris (30 dans toute la Suisse et environ 37 en Europe). Les seules espèces de la liste suisse à n’avoir jamais été observées dans notre région sont la Noctule géante (Nyctalus lasiopterus) et le Murin de Capaccini (Myotis capaccinii).  Genève abrite une faune chiroptérologique très riche avec 26 espèces, dont 24 observées après 2000!

En Suisse romande, les chauves-souris sont étudiées et protégées par le Centre de Coordination Ouest pour la protection et l'étude des chauves-souris (CCO). Son siège central se trouve au Muséum d'histoire naturelle de Genève, institution qui joue également un rôle d'expert scientifique via son département mammifères et oiseaux. Ses activités sont soutenues par l'OFEV et la DGNP et elles s'inscrivent notamment dans la nouvelle Stratégie Biodiversité Suisse (SBS). Le CCO fonctionne en réseau et est représenté à Genève par une association, le CCO-Genève.

Historique

Les 1ères données cantonales datent de 1837. Au XXème siècle, quelques passionnés de la région genevoise tels que Charles Mottaz, Pierre Strinati, Robert Hainard ou Villy Aellen ont étudiés ces animaux nocturnes. En 1983, Thierry Sandoz, Pascal Roduit, Corinne Charvet et José Ojalvo créent le GEC (groupe d’étude et de protection des chauves-souris) qui contribue encore aujourd’hui sous le nom de CCO-Genève à la connaissance et à la protection des chauves-souris de la région.

Etat des populations

La dernière publication concernant les chiroptères de Genève date de 1992 et relate l’existence d’une dizaine d’espèces vivant dans le canton à la fin du XXème siècle. De nouvelles prospections ont été menées depuis à Genève, dans le Pays de Gex, sur le Jura et le Salève (Ain), dans les Bois de Douvaine et la commune de Viry (Haute-Savoie), ce qui a permis de mieux préciser la répartition et le statut de certaines espèces réputées rares. Elles ont également permis de découvrir 4 espèces nouvelles: la Sérotine de Nilsson (Eptesicus nilssonii), le Murin de Brandt (Myotis brandtii), le Murin d’Alcathoe (Myotis alcathoe) et le Molosse de Cestoni (Tadarida teniotis). Le statut et la répartition ont été précisés pour la Barbastelle (Barbastella barbastellus), l’Oreillard alpin (Plecotus macrobullaris), le Murin de Natterer (Myotis nattereri) et le Murin de Bechstein (Myotis bechsteinii). L’effort de capture centré sur les forêts, couplé avec l’emploi de la détection acoustique explique en grande partie ces résultats encourageants.

Le Grand Rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum) a été redécouvert à Genève en juillet 2014 après plus de 60 ans d’absence, bien que présent en petit nombre dans le sud du Pays de Gex. Le Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus) n’a plus été observé depuis 1890 à Genève mais il a été observé à quelques mètres de la frontière. Le Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros) est encore présent dans le Pays de Gex et un individu est occasionnellement observé à Genève. En revanche, le Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersii), le Rhinolophe euryale (Rhinolophus euryale) et le Petit Murin (Myotis blythii) n’ont plus été revus dans le bassin genevois.


Petit Rhinolophe avec son jeune  (C.Schönbächler)

Suite à ces travaux de prospection menés dans la région, un atlas des chauves-souris du bassin genevois est en cours de préparation. Son objectif est avant tout pédagogique : il s'agit de faire découvrir la diversité et la beauté de ces animaux, mais aussi les menaces qui pèsent sur eux grâce à un ouvrage richement illustré et accessible à tout un chacun. Document complémentaire des guides naturalistes plus spécialisés, il traite avant tout des spécificités genevoises. Il sera également utile aux gestionnaires de la nature en les orientant vers les espèces prioritaires à sauvegarder et en proposant des actions de conservation ciblées et adéquates.

Que faire si je trouve une ou plusieurs chauves-souris dans ma maison?

Ne vous précipitez pas pour attraper la chauve-souris qui s'est introduite chez vous à main nue! Paniquée, elle risquerait de vous mordre. Voici quelques conseils utiles si vous avez des problèmes avec une chauve-souris : CCO
Les chauves-souris peuvent être amenées au Muséum d’Histoire Naturelle de Genève (1 route de Malagnou, Genève) une fois que vous aurez suivi les conseils ci-dessus.

En revanche, si vous trouvez une jeune chauve-souris, sans poils et incapable de voler, il est inutile de l’amener, car seule sa mère peut s’en occuper. Pour lui offrir la plus grande chance de survie vous pouvez suivre les conseils suivants : FRIbat

N'hésitez pas à laisser un message sur le répondeur "SOS Chauves-souris" du CCO-Genève si vous rencontrez un problème avec des chauves-souris (animal blessé, présence d'une colonie, problème de cohabitation, etc.): 022.736.80.80
Un bénévole de l'association vous contactera dans les plus brefs délais pour vous conseiller.

Pour en savoir plus:

Mise à jour : 01.12.2014