Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Nature

Nature

Les batraciens du canton de Genève

Malgré son territoire exigu, le canton de Genève abrite encore des populations remarquables de grenouilles, crapauds, tritons et salamandres dans ses principaux sites naturels reconnus d'importance nationale pour les batraciens mais soumis à de fortes pressions démographiques et urbanistiques. L'inventaire de ces sites a été dressé afin de leur assurer reconnaissance et protection.

Quinze espèces ont été recensées ces trente dernières années à Genève. Aujourd'hui, le canton abrite 12 espèces, dont 9 sont indigènes. Très vulnérables face aux activités humaines, la majorité des espèces figure sur liste rouge.


Statut liste rouge suisse                                                                  Statut liste rouge genevoise
Critères de menaces :
RE : éteint régionalement ; CR : en danger critique d'extinction ; EN : en danger ; VU : vulnérable ; NT : quasi menacé ; LC : préoccupation mineure ; DD : données insuffisantes

Actuellement, trois espèces ont disparu : rainette verte, grenouille verte et triton crêté. Cette extinction est due soit à la disparition des biotopes favorables (rainette verte), soit à l'introduction involontaire d'espèces non-indigènes dotées d'une capacité d'adaptation supérieure (grenouille verte et triton crêté).

Mais les batraciens sont aussi capables de réagir favorablement aux mesures de protection prises au niveau de leurs habitats avec une attention particulière donnée à une sélection d'espèces dites prioritaires.

Les 23 sites reconnus d'importance nationale (OBat) pour les batraciens et inscrits à l'inventaire fédéral ont fait l'objet d'une évaluation au niveau de leur valeur batrachologique, des menaces et des mesures prises ou à prendre pour en améliorer la gestion. 

Parmi les enjeux identifiés, figure la diminution de la mortalité routière lors des migrations printanières. Pour y parvenir, les collectivités s'engagent tant au niveau cantonal que local. Des recommandations au niveau de la construction routière ont été édictées et les communes abritant des sites particulièrement vulnérables face au trafic routier (Jussy, Plan les Ouates, Bernex), prennent des mesures qui vont de la pose de barrières temporaires à la construction de passages permanents construits sous les routes (crapauducs) en passant par la fermeture de la route durant la période de migration.

Les travaux projetés par la commune de Bernex sont à ce titre exemplaires : voir l'actualité du 27 février 2009 liée à ce sujet.



Grenouille rousse (photo B. Lugrin)

Espèces prioritaires

  • Crapaud accoucheur
  • Crapaud calamite
  • Grenouilles rousse et agile
  • Salamandre tachetée
  • Sonneur à ventre jaune
  • Tritons alpestres et palmés


Triton crêté italien

Espèces invasive

  • Grenouille rieuse
  • Triton crêté italien
  • Triton méridional

 


Mise à jour : 02.11.2015