Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Nature

Nature

Les mini-chantiers développent la convivialité à l'échelle du quartier - 04.06.2014

Les mini-chantiers sont des projets d'aménagement pilotes qui proposent de nouveaux usages liés à l'espace public, à la nature, au paysage, à la culture ou au sport. Initiés à Châtelaine en 2011, ils sont le fruit d'une étroite collaboration entre les représentants des riverains et de nombreux partenaires. Cette année, plusieurs nouvelles réalisations – parmi lesquels un grand espace de 6500 m2 de nature - viennent ajouter une touche de convivialité supplémentaire dans l'habitat urbain du canton de Genève, pour le plus grand plaisir des habitants. "Aujourd'hui, il faut développer la capacité de logement de notre région tout en préservant la qualité de vie de celles et ceux qui font vivre Genève. Depuis 4 ans, les mini-chantiers montrent concrètement que c'est possible !" a relevé M. Luc Barthassat, conseiller d'Etat chargé du département de l'environnement, des transports et de l'agriculture, lors de l'inauguration des projets réalisés cette année.

Utiliser les recoins un peu oubliés des quartiers en y encourageant la convivialité et explorer de nouveaux usages de l'espace public à l'écoute des riverains : voici les deux principaux objectifs des mini-chantiers.

Cette approche a été lancée en marge du Grand Projet Châtelaine en 2011, grâce à la mobilisation des représentants des habitants du quartier et avec le soutien du Canton de Genève et des villes de Genève et de Vernier. Mis en œuvre dans un quartier appelé à connaître à l'avenir des modifications importantes, les mini-chantiers permettent de valoriser sans attendre les espaces temporairement disponibles tout en orientant au mieux les études de planification à venir. Après quatre ans, le succès cette opération qui favorise les échanges entres les résidents et l'administration ne se dément pas.

Un succès renouvelé chaque année

Cette démarche totalise désormais 10 projets réalisés entre les Libellules, Châtelaine et Vieusseux. Elle prend cette année une ampleur nouvelle. En effet, le mini-chantier du Parc des Franchises, de plus d'un demi-hectare, ouvre au public une plus grande surface que tous les projets réalisés jusqu'alors. Répondant à une demande exprimée par les riverains, il permet de valoriser un bel espace où fleurit une nature luxuriante, à proximité directe des zones construites. Prévu pour un été, comme initialement tous les mini-chantiers, cet aménagement de qualité pourrait être prolongé si son succès se confirme auprès des visiteurs.

Amener la nature en ville

En testant avec des moyens restreints de nouvelles approches en matière d'urbanisme, les mini-chantiers permettent de promouvoir concrètement la nature en ville. En effet, développer la biodiversité dans l'agglomération afin d'y favoriser la qualité de vie est un objectif important de l'Etat de Genève et de nombreuses communes urbaines. Le bon accueil réservé par les habitants aux mini-chantiers autour du quartier de Châtelaine démontre l'intérêt de cette démarche et son important potentiel pour un canton fortement développé.

Pour en savoir plus : www.ge.ch/nature-en-ville

Les mini-chantiers inaugurés ce printemps

Jardin du biotope

L’association de quartier Ciel mon quartier a proposé de réhabiliter le biotope du Parc des Franchises pour donner l’opportunité aux habitants de découvrir ce lieu oublié. D’une surface de 6’500m2, regroupant des prairies fleuries et des étangs parfaitement sécurisés, son ouverture apporte une touche de nature luxuriante au Parc des Franchises, au cœur du Grand Projet Châtelaine.

Jardin de la Maison de Quartier des Libellules

Pour réunir les plaisirs du jardinage, le plaisir des yeux et la sécurité des déplacements, la Maison de Quartier des Libellules jardine avec les enfants et les mamans du quartier, en expérimentant le jardinage en bacs adapté au cadre urbain.

Jardin du Croissant

La Ville de Vernier, avec l’aide de la Ville de Genève, met la villa au 7 ch. du Croissant à la disposition de l’association des habitants (AHQC). Celle-ci peut ainsi offrir au quartier un espace collectif durant la période de chantier tout en testant le projet socioculturel qui sera développé à la Ferme Menut-Pellet, la future maison de quartier.

Jardin de Picto

Au milieu d'un espace construit, l'association Picto enrichit la biodiversité du quartier avec des plantations indigènes utiles à la faune (abeilles, oiseaux, etc.) et un petit espace de culture pour un potager.

Jardin vertical

La façade végétale initiée en 2013 double de surface, et à la demande des habitants du quartier, elle est valorisée par la mise en place de bancs et la végétalisation des pieds d’arbres.

Atelier des chaises volantes

Pour agrémenter les différents mini-chantiers 2014, un atelier de décoration des chaises récupérées est mis en place durant l’été. L’objectif est de réunir les habitants pour décorer et disséminer ensuite des chaises, symbole de rencontre, d’échange et de dialogue, dans chaque projet.

Pour tout complément d'information

Mme Tiphaine Bussy-Blunier – Cheffe de projet, département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA) - tél. +41 (22) 388 85 52.

 

 


Mise à jour : 04.06.2014