8073
Ecusson de la République et du canton de Genève

REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE
Prestations en lignes Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la pageContactez-nousPlan du siteFoire aux questions
Accueil    
 

Bagarre lors du match de football du 10 juin 2018 opposant FC Versoix au FC Kosova: Sept prévenus condamnés par ordonnances pénales et deux prévenus renvoyés en jugement

Communiqué de presse

Communiqué de presse - Ministère public
15.10.2020

 

A la suite de la bagarre ayant éclaté lors du match de football opposant le FC Versoix 2 et le FC Kosova 2 le 10 juin 2018, le Ministère public a ouvert une instruction à l'encontre de 12 prévenus. A l'issue de l'enquête, la procureure Julie Boeuf a rendu les décisions suivantes:  

a.         Sept prévenus ont été condamnés par ordonnances pénales. Les prévenus ont été condamnés pour rixe (art. 133 CP) à des peines allant de 40 jours-amende avec sursis, assortis d'une amende à titre de sanction immédiate, à 180 jours de peine privative de liberté ferme, la peine de chaque prévenu ayant été fixée en fonction de son implication personnelle dans la bagarre du 10 juin 2018 et de la gravité de sa faute. Certains prévenus ont également été condamnés pour infraction à la loi fédérale sur les étrangers et l'intégration.  

b.         Deux prévenus ont été informés de l'intention du Ministère public de les renvoyer en jugement devant le Tribunal correctionnel pour y être jugés de tentative de meurtre, rixe, injures, voies de fait, entrée illégale, séjour illégal et activité lucrative sans autorisation pour l'un, respectivement de rixe, tentative de lésions corporelles simples sur personne hors d'état de se défendre et lésions corporelles simples à réitérées reprises pour l'autre.  

c.         La procédure a été classée pour trois prévenus. Pour deux d'entre eux l'instruction n'a pas permis d'établir une prévention pénale suffisante. Concernant le troisième, il a été fait application de l'art. 54 CP, qui permet de renoncer à la poursuite pénale lorsque l'auteur a été directement atteint par les conséquences de son acte, au vu des blessures importantes subies par ce prévenu.  

Il ne sera fait aucun autre commentaire.

 

Contact: Anne Plagnat, directrice de la communication, PJ, +41 (0)22 327 70 41, communication_AT_justice.ge.ch

Version PDF