Écusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page Contactez-nous Foire aux questions
 ge.ch         18 avril 2019

Cours  PO-371

Organisé par : Direction générale de l'enseig. secondaire II

De la symbolique religieuse de l'eau au plaidoyer international


Domaine Sciences humaines et sociales
Thème Fait religieux
Public Enseignants ES II - CO - EP - OMP
Durée 1 Demi-journée(s)

Sessions


Session Titre Début Fin  
Aucune session à afficher

Description


Généralités
 Dates :
 Jeudi 28 mars 2019
 Horaire :
 de 08h30 à 12h30
 Lieu : Uni-Dufour (rue Général-Dufour 24, 1204 Genève), salle U 260

Langue du cours
 Français

Public visé
 Enseignant-e-s de l'ES II, de l'ES I, de l'EP et collaborateur-trice-s de l'OMP

Objectifs
 - Approfondir la symbolique de l'eau dans les différentes religions
 - Faire le lien entre la symbolique de l'eau et la crise de l'eau dans plusieurs régions du monde
 - Montrer le plaidoyer oecuménique et inter-religieux pour le droit humain à l'eau

Contenu
 Dans le cadre de la 4ème édition du Festival Histoire et Cité qui a comme thème « Histoire des eaux », cette table ronde montrera comment et pourquoi l'eau, élément vital pour l'existence, a une dimension symbolique très importante dans les religions.
 Dans les mythes ou les récits de création, le monde est formé à partir de l'eau, mais aussi détruit par l'eau (le déluge comme retour au chaos). La symbolique de l'eau est double : symbole de vie (l'eau désaltère; culture, renouveau de la nature) et de purification (rétablissement de la dignité de la personne), symbole de mort lorsque l'eau barre le chemin ou devient envahissante (inondations, déluge, traversée de la mer), ou quand elle vient à manquer (sécheresse, désert).
 Dans le judaïsme, l'action divine est liée à cette double symbolique. Dieu sauve de la menace de l'eau et, à l'inverse, par le don de l'eau (puits, pluie, sources) dans la sécheresse ou par les rites de purification. Pour le christianisme, les références sont semblables : l'accent est mis sur le baptême, symbole de salut, passage de la mort à la vie par identification au Christ. Dans l'Islam, les rites de purification journaliers liés à la prière sont essentiels. Dans l'indouisme, on trouve les cérémonies de vénération des fleuves sacrés (le Gange). Dans le bouddhisme, la vie du Bouddha est en partie marquée par la présence de lacs, rivières et fleuves. Il atteint la perfection sous un arbre près d'une fontaine, d'où les rites de purification de la pratique bouddhiste.
 
 La symbolique de l'eau comme facteur de vie et la crise de l'eau dans plusieurs régions du monde a poussé les chrétiens à établir le Réseau oecuménique de l'Eau, une initiative basée à Genève, qui a notamment plaidé pour le droit humain à l'eau, adopté par les Nations Unies en 2010.
 
 Des intervenants de différentes religions animeront cette table ronde.

Organisation
 Service de la formation continue de l'enseignement secondaire II, Mme Ana Cujean (fc-po@etat.ge.ch)

Intervenant(e)(s)
 Mme Marie Cénec, pasteure, église protestante de Genève
 Mme Teny Pirri-Simonian, conseil oecuménique des églises
 Mme Vanessa Trüb, pasteure, église protestante de Genève
 M. Jean-Benoît Charrin, FarmStrong Foundation
 M. Stefan Constantinescu, université de Fribourg
 M. Guillermo Kerber, théologien catholique, Genève (ancien responsable des problèmes liés au réchauffement climatique au COE)
 M. Hafid Ouardiri, fondation de l'entre-connaissance
 M. Dinesh Suna, conseil oecuménique des églises

Informations complémentaires
 Par dérogation du secrétariat général, les enseignant-e-s peuvent s'inscrire à ce séminaire indépendamment de leur horaire d'enseignement.


Cours pré-requis


Cours Libellé Importance
Aucun cours à afficher

Cursus


Cursus Libellé
Aucun cursus à afficher