Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarches Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page Contactez-nous Plan du site Foire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches en ligne Thèmes Organisation Chemin de vie  
 

Enfance-Jeunesse

Cinéma : âge d'admission

La loi sur l’office de l’enfance et de la jeunesse ainsi que le règlement sur la surveillance des mineurs prévoient que l'âge d'admission de tout film diffusé dans le cadre de séances publiques sur le territoire cantonal est d'office fixé à 16 ans.

Pour qu'un film puisse être vu par des spectateurs plus jeunes, le distributeur ou le propriétaire de la salle doit faire une demande d'abaissement d'âge.

Depuis le 1er janvier 2013, la fixation des âges d'admission se fait par la Commission nationale du film et de la protection des mineurs.

Âge légal d'admission

La palette d'âges utilisée est la suivante : - sans limite d'âge - dès 6 ans - dès 8 ans - dès 10 ans - dès 12 ans - dès 14 ans - dès 16 ans - dès 18 ans

Âge suggéré

L'âge suggéré est une limite indicative à partir de laquelle le jeune devrait prendre plaisir au film. Il ne peut pas être fixé en dessous de l'âge prévu par la Commission nationale.

Accompagnement

La législation prévoit une dérogation de deux ans en dessous de l'âge d'admission si l'enfant est accompagné de ses père ou mère ou d'un proche agréé par eux.

Par accompagnement, il est souhaitable que l'adulte:

  • avant la séance: prépare l'enfant au film, en donnant des informations sur l'histoire, son contexte, les thèmes abordés, etc.,
  • après la séance: s'inquiète de la bonne compréhension du film et revienne sur les passages «délicats» ou difficiles.

Télévision et vidéo

Dans le cadre familial, pour les films regardés à la télévision ou en vidéo, les âges légaux ne s'appliquent pas. Chaque parent est seul juge pour décider de ce que son enfant peut voir ou non. A noter toutefois que de plus en plus de chaînes de télévision indiquent un âge minimum pour les films ou les séries.

Il en va de même pour la projection de vidéos dans les classes. Il appartient à l'enseignante de juger de ce que les élèves peuvent voir.

Les informations de la base de données Filmages peuvent aider les parents et les enseignants à procéder aux bons choix.

 

haut de page