Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Eau

Eau

Puces de canard

 

La dermatite du baigneur

Une baignade sur les bords du lac provoque parfois d'étranges éruptions cutanées. La responsable : une larve microscopique, la cercaire, appelée communément " puce de canard ".

 

 


Le cycle de la cercaire

Le ver femelle de ce parasite du canard pond des œufs qui seront rejetés dans l'eau avec les selles d'oiseau. A l'éclosion, les larves colonisent les escargots dans lesquels elles se transforment en cercaires. De retour dans une eau qui a atteint au moins 20 degrés, la cercaire s'attaque au canard pour s'y développer. Mais parfois, elle se trompe de cible et se colle à la peau des baigneurs.

 

 

Après le bain

La cercaire pénètre sous la peau, lorsque le baigneur sort de l'eau. Elle y mourra rapidement. Toutefois, elle cause l'apparition de boutons qui ressemblent à des piqûres d'insecte.

Les effets sur la santé

Des démangeaisons peuvent survenir pendant quelques minutes après la fin de la baignade. Dans quelques cas, elle peuvent durer plusieurs jours, voire jusqu'à 1 mois. Chez certains individus, le fait de se gratter peut conduire à une infection mineure de la peau.

La prévention

  • Se doucher à la sortie du bain
  • Se sécher énergiquement avec un linge
  • Eviter de se baigner longuement dans les eaux chaudes et peu profondes, par exemple, si l'on est bon nageur, en préférant nager dans des eaux plus profondes et plus froides

Les soins

  • Ne pas se gratter
  • N'appliquer aucune pommade si ce n'est une crème pour soins corporels usuelle qui peut aussi soulager en cas de fortes démangeaisons (demander conseil à son pharmacien)
  • Appliquer des compresses froides peut soulager l'inconfort
  • Si les symptômes persistent plus d'un mois, consulter un médecin

Actuellement, aucun moyen ou crème répulsive n'est reconnu comme réellement efficace.

NB : Les conditions théoriques favorisant l'apparition des cercaires (température de l'eau supérieure à 20°C, présence d'herbiers de plantes aquatiques, de canards, etc.) sont souvent démenties par la réalité! En effet, on relate de nombreux cas de dermatites qui se sont manifestés à des températures se situant bien en dessous de 20°C et en l'absence de macrophytes. Malgré de nombreuses études sur le sujet, il est encore difficile de comprendre pourquoi les larves apparaissent lorsque ces conditions "optimales" ne sont pas réunies.

Mise à jour : 13.05.2015