Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la pageContactez-nousPlan du siteFoire aux questionsConditions d'utilisation

Formulaire de recherche

ge.ch Démarches en ligne Thèmes Organisation Chemin de vie  
 
Ge.ch > Thèmes > Eau > Actualités > Gestion transfrontalière des sédiments du Rhône : de nouvelles solutions à l'étude

Eau

Gestion transfrontalière des sédiments du Rhône : de nouvelles solutions à l'étude - 16.10.2014

Communiqué de presse conjoint du département de l'environnement, des transports et de l'agriculture du Canton de Genève et de la préfecture de l'Ain

Afin d'assurer la sécurité des citoyens en cas de crue, tout en préservant l'environnement, une gestion coordonnée des sédiments charriés par le Rhône doit être mise en œuvre de part et d'autre de la frontière franco-suisse. Institué à l'issue des opérations de chasses du Rhône de 2012, le groupe de travail technique réunissant les autorités genevoises et françaises ainsi que les exploitants du Rhône a rendu le 16 septembre dernier son rapport au comité de pilotage, présidé par le conseiller d'Etat Monsieur Luc Barthassat et le préfet de l'Ain, Monsieur Laurent Touvet.

La confluence du Rhône et de l’Arve, à Genève

La gestion sédimentaire du Rhône genevois et du Haut-Rhône français doit répondre à plusieurs enjeux : assurer la sécurité des riverains du fleuve, limiter les impacts sur les milieux aquatiques et dépendants, préserver les ressources en eau potable et garantir l'alimentation en eau pour le refroidissement des centrales de production électrique le long du fleuve, de  Verbois en Suisse à Sault-Brénaz en France.

C'est dans ce cadre qu'un groupe de travail technique réunissant les autorités genevoises et françaises ainsi que les exploitants du Rhône a été institué en 2012 suite aux opérations de chasses du Rhône de juin de la même année. Les études se sont déroulées en janvier 2013 et juillet 2014 pour aboutir à un rapport de synthèse*, approuvé par le comité de pilotage le 16 septembre dernier. Ce rapport propose neuf scénarios en vue de la gestion transfrontalière des sédiments du Rhône à court et moyen terme. Il servira de base à une concertation des parties prenantes, publiques ou privées, qui aura lieu en novembre 2014.

A l'issue de cette consultation et sur la base de l'ensemble des éléments d'information techniques et de concertation qui seront réunis, le comité politique se déterminera  sur les modalités de la gestion sédimentaire à court et moyen termes du Rhône, avec pour priorité de garantir la sécurité des riverains du fleuve tout en minimisant les impacts sur l'environnement

Le Vieux-Rhône de Chautagne
Le Vieux-Rhône de Chautagne

Composition du groupe de travail technique :
  • Pour la partie française : la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Rhône-Alpes, la direction départementale des territoires de l’Ain, l‘Office national de l'eau et des milieux aquatiques, la Compagnie nationale du Rhône, la société des forces motrices de Chancy-Pougny.
     
  • Pour la partie suisse : la direction générale de l'eau de l'État de Genève, la direction générale de la nature et du paysage de l'État de Genève, l'Office fédéral de l'énergie, les Services industriels de Genève, la société des forces motrices de Chancy-Pougny.

Ce groupe de travail a été co-présidé par la directrice régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Rhône-Alpes ou son représentant ainsi que le Directeur général de la Direction générale de l'eau de l'État de Genève ou son représentant.

Il s’est réuni de janvier 2013 à juillet 2014.

*Le rapport de synthèse est consultable sur les sites Internet suivants :

____________________________
Pour tout complément d'information :

  • Monsieur Gérard Perrin - Direction départementale des territoires,  tél. +33 4 74 45 62 02
  • Madame Karine Salibian Kolly - secrétaire générale adjointe -  Etat de Genève - Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture,  tél. +41 22 327 96 06

Mise à jour : 16.10.2014