Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Culture

Culture

Œuvre intégrée à l'architecture - Collège de Cayla

En avril 2004, Susanna Fritscher remporte le concours pour une intervention artistique intégrée aux nouveaux bâtiments du Cycle d'orientation de Cayla.
Le cahier des charges artistique demande le traitement de l’ensemble des parties ouvrantes du vitrage des trois bâtiments, ainsi que leurs pignons. 

L’ensemble des façades des trois bâtiments est rythmé avec simplicité par un module systématiquement répété – un large vitrage transparent et fixe, ajouté sur un côté d’un ouvrant vertical  en verre étroit et opaque. Le module s’élève sur toute la hauteur du volume intérieur, du sol au plafond. L’ouvrant s’ouvre sur l’extérieur retenu par une gâche métallique.

Partant du verre, de son apparence et de ses propriétés, Susanna Fritscher établit un vocabulaire qui joue de la lumière, la rehausse, l’atténue, la réfléchit et la détourne. Elle choisit de traiter les ouvrants de manière à établir une équivalence de matérialité entre le vitrage fixe et son ouvrant, permettant ainsi d’absorber l’effet « cadre » des châssis.

Par sa répétition, l’ouvrant vise l’ensemble de la façade. Ouvert ou fermé, toujours coloré, de manière différenciée entre intérieur et extérieur, il anime la façade, modifie sa perception et la matérialité du bâtiment, et établit un rapport entre extérieur et intérieur. Par ailleurs, la qualité d’un matériau dont la luminosité et la couleur sont toujours changeantes, toujours instables, s’adressent aussi bien au regard mobile d’un piéton parcourant l’espace public, qu’au regard immobile de l’usager des salles de classe, les jeux de couleur et de lumière modifiant aussi de manière très subtile les espaces intérieurs. 

Pour le bâtiment A – classes, l’ouvrant est gris à l’extérieur, le gris s’intensifiant d’étage en étage. A l’intérieur revêtu de métal, il est d’un dégradé jaune pâle en écho au revêtement du sol des salles de classe d’un même jaune pâle. Vu de l’extérieur, l’ouvrant ouvert laisse croire que les salles rayonnent. Fermé, il offre également l’illusion d’un rayonnement du soleil à l’intérieur.

Le bâtiment B – arts inverse cette relation lumineuse. La face extérieure des ouvrants est d’un jaune affirmé, alors que leur face extérieur est d’un gris métallique, en écho au sol.
Le mouvement se modifie encore une fois pour le bâtiment C – sports. Les ouvrants en façade sont d’un gris métallique réfléchissant, alors qu’à l’intérieur ils offrent au regard un dégradé de noirs. La couleur des murs des trois salles de gymnastique se décline dans un gris qui va successivement d’un gris bleuté à un gris rosé, offrant une luminosité subtile et discrète.

Le bâtiment A – classes est ouvert aux élèves et à l'administration du collège à la rentrée scolaire de fin août 2006.  Le bâtiment B – arts et le bâtiment C – sports sont ouverts aux élèves au printemps 2008. La collaboration entre l'artiste et les architectes s'est poursuivie tout au long des trois ans et demi de la construction (printemps 2004 - automne 2007), et a permis d'élargir le champ d'intervention de l'artiste Susanna Fritscher à la réflexion autour des matériaux et teintes de l'aula, ainsi que des trois salles de gymnastique et de leur entrées respectives.

Susanna Fritscher
née en 1960 à Vienne, Autriche
vit et travaille à Montreuil-sous-Bois, France

Projet architectural

Dernier cycle d’orientation datant d’une cinquantaine d’années, le CO de Cayla a fait l’objet d’un concours remporté en 2003 par les bureaux associés LRS architectes et Baillif et Loponte SA.

Pour répondre au programme scolaire, le projet architectural propose trois bâtiments (A – classes, B – arts, C – sports) disposés sur un généreux parvis minéral, qui forme un socle duquel émergent trois volumes de hauteurs différentes à la volumétrie compacte et élégante. La perception des volumes est horizontale et donne une lecture non hiérarchique à l’ensemble dans son organisation interne, tout comme dans son rapport à la zone urbaine qui l’entoure. En effet, les architectes ont pris soin d’organiser les volumes de manière à définir une série d’espaces interconnectés entre eux et ouverts sur l'extérieur, les préaux de l’école et le parc qui complète la parcelle formant un espace public de référence pour le quartier.

1.1.2009