Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Bruit

Bruit

Journée internationale contre le bruit - Genève à la pointe de la lutte contre le bruit routier - 21.04.2016

Comme le rappelle la Journée internationale contre le bruit, qui aura lieu le 27 avril prochain, le bruit est un enjeu de santé publique. Cette nuisance touche tout particulièrement notre canton fortement urbanisé, notamment sous la forme du bruit routier. Aussi, Genève conduit un important programme cantonal d'assainissement du bruit des routes. Afin de mieux cibler les mesures à mettre en oeuvre, le canton développe actuellement une nouvelle méthode permettant de donner une image en trois dimensions du bruit urbain. Elle est testée pour la première fois en situation réelle à Carouge dans le cadre du projet A3DB. "Cette technologie innovante ouvre de nouvelles perspectives pour agir plus efficacement contre les sources de bruit et améliorer la qualité de vie des habitants" a expliqué M. Luc Barthassat, conseiller d'Etat chargé du DETA à l'occasion de sa présentation du projet.

On estime que 120'000 personnes sont exposées à un niveau de bruit routier excessif à Genève. Cette situation s'explique notamment par la densité de notre agglomération et de son réseau de circulation non-structuré. Pour agir à l'encontre de cette nuisance, le Canton conduit un important programme de lutte contre le bruit routier. Ces actions concrètes s'appuient sur un document: le Plan de mesures d'assainissement du bruit routier, dont la dernière version a été adoptée par le Conseil d'Etat en date du 20 avril 2016 (voir encadré). Les premiers assainissements, avec l'emploi de revêtements phonoabsorbants, ont débuté voici 15 ans, faisant de Genève l'un des pionniers dans ce domaine en Suisse. Ainsi, plus de 80 km de routes cantonales genevoises sont d'ores-et-déjà équipées d'un bitume qui capture littéralement le bruit : jusqu'à 10 décibels peuvent en effet être absorbés grâce aux revêtements de dernière génération, permettant ainsi de diviser la charge sonore par dix.

Le bruit en 3D : un projet pilote pour la Suisse

Pour mener ces actions efficacement, des données fiables permettant de connaître les niveaux sonores sont indispensables. Afin d’améliorer encore la qualité des informations utilisées pour cerner le bruit, le canton de Genève, avec la collaboration de la commune de Carouge, débute la phase de test d'une nouvelle approche très prometteuse. Ce projet innovant, baptisé "Analyse 3D du bruit" ou A3DB (voir l'encadré), s'inscrit dans le cadre des démarches "Smart canton" visant à développer une gestion du territoire plus intelligente et plus durable grâce aux nouvelles technologies.

S'appuyant sur des informations fournies par des capteurs connectés, le projet A3DB permet une modélisation en trois dimensions du bruit routier en milieu urbain. Pour la première fois, la hauteur et la géométrie des bâtiments sont ainsi pleinement prises en compte. La précision des données obtenues rend possible l'évaluation fine de toute modification de l'environnement local, comme la diminution de la vitesse maximale autorisée, la pose d'un revêtement phonoabsorbant ou encore la construction d'un nouveau bâtiment. A terme, cette nouvelle technique doit ainsi permettre de cibler avec une efficacité accrue les mesures d'assainissement qui pourront être mises en œuvre pour réduire localement le bruit.

Le projet A3DB, développé avec la collaboration d'une startup de la place, anticipe les exigences prévues dans ce domaine par la Confédération. Grâce à cette expérience pilote pour la Suisse, Genève se place d'ores-et-déjà à la pointe de la lutte contre le bruit routier.

A3DB : les premiers capteurs sont posés à Carouge

 

Grâce à un appui financier de la Confédération et avec la collaboration des autorités communales de Carouge, 1000 capteurs connectés mesurant les niveaux sonores seront progressivement installés sur la commune de Carouge. La pose des premiers appareils sur les façades (gouttière, balcons, fenêtre, etc.) de certains axes sélectionnés a débuté ce printemps.

 

Mesurant moins de 15 cm, ils enregistrent le bruit ambiant uniquement sous forme de niveaux sonores; ils respectent donc pleinement la sphère privée. Les techniques employées - déjà largement utilisées par les radios ou la TV – sont bien connues et sans risque : ces appareils n'occasionnent aucune nuisance pour les occupants des bâtiments.

 

 

La commune de Carouge, compte tenu de la diversité de son urbanisme et de ses activités, constitue un terrain d'expérience très représentatif de notre canton. La phase de test du dispositif A3DB se poursuivra pendant environ une année et les résultats de cette opération seront évalués durant l'automne 2017.

Le plan de mesures d'assainissement du bruit routier genevois révisé

Le 20 avril 2016, le Conseil d'Etat a procédé à une actualisation du Plan de mesures d'assainissement du bruit routier. Cette mise à jour permet à ce document adopté à l'origine en 1998 de cibler plus précisément les tronçons routiers qui doivent être traités avant l'échéance du programme.

En effet, l’ordonnance fédérale sur la Protection contre le bruit (OPB) prévoit que la Confédération, les cantons ainsi que les communes ont l’obligation d’assainir les routes qui sont de leurs compétences respectives lorsqu'elles dépassent les limites légales d’exposition au bruit. Les autorités doivent en priorité réduire le bruit à la source – par exemple avec la pose de revêtements phonoabsorbants ou par la gestion du trafic. Lorsque la mise en œuvre de ces mesures n'est pas réaliste, elles doivent financer l'insonorisation des fenêtres des riverains. La Confédération prend en charge environ 15% des frais d'assainissement. La date limite est fixée au 31 mars 2018 pour bénéficier de ces subventions. Au terme du programme, 80'000 personnes à Genève ne seront plus confrontées aux excès de bruit routier dans leur voisinage immédiat.

 > Plan de mesures d'assainissement du bruit routier, version actualisée en 2016

 > En savoir plus sur le bruit routier : www.ge.ch/bruitroutier

Pour tout complément d'information :

M. Philippe Royer, directeur du service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants (DETA) +41(22) 388 80 41


Mise à jour : 24.05.2016