Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

2. «Marian Exiles» ou les réfugiés des persécutions de Marie Tudor dans la cité de Calvin

Dans de nombreuses parties d'Europe, le XVIe siècle est témoin d'un mouvement de réforme de l'Eglise en général et de production de Bibles vernaculaires, de psautiers et de livres de culte en particulier. En Angleterre, ce processus s'est accéléré sous Henri VIII, pour continuer durant le règne d'Edouard VI, avant de connaître un prompt revirement avec la reine Marie, qui monte sur le trône en 1553. Ses tentatives brutales et répétées de retourner au catholicisme causent la fuite sur le continent de nombreuses personnes craignant pour leur vie. Ces réfugiés se rendent dans des villes telles que Bâle, Francfort, Emden, Strasbourg, Padoue, Zurich et Genève, où ils sont généralement reçus avec une grande bienveillance et où on leur octroie des lieux pour célébrer leur culte. L'origine de l'église anglaise de Genève remonte à cette époque. Calvin reçoit ces réfugiés avec bonté en 1555 et ces derniers ont un impact considérable sur la vie intellectuelle et spirituelle de la ville. L'accession au pouvoir d'Elisabeth Ire en 1559 leur permet de retourner en Angleterre et en Ecosse, et de participer pleinement à la vie religieuse, politique et économique de leurs propres pays.

 

AEG, Archives privées 247/I/100
Vue de Genève au XVIe siècle (AEG, Archives privées 247/I/100)

La ville de Genève avec sa situation. Gravure sur bois aquarellée, extraite de la Cosmographie universelle de tout le monde d'après S. Münster, augmentée et enrichie par François de Belle-Forest, 1575, Paris. 

haut de page