Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la pageContactez-nousPlan du siteFoire aux questionsConditions d'utilisation

Formulaire de recherche

ge.ch Démarches en ligne Thèmes Organisation Chemin de vie  
 
Ge.ch > Thèmes > Air > Glossaires > Glossaire du guide des communes

Air

Glossaire du guide des communes

Pour chaque définition ci-dessous, il a été indiqué la ou les sources sur lesquelles sa rédaction s’est basée ou inspirée. Parfois la retranscription est très proche de l’original; dans de nombreux cas, elle est un résumé d’un contenu beaucoup plus étoffé. Certaines sont reprises du Guide des Achats professionnels responsables, Canton de Genève, 2010.

Acétone - Formule: C3H6O

Liquide incolore, très volatil, appelé aussi propanone. Il se mélange facilement avec l’eau et un grand nombre de solvants organiques comme l’éthanol, l’oxyde de diéthyle et les esters. C’est un excellent solvant pour un grand nombre de produits organiques et minéraux. Il est principalement utilisé comme solvant dans l’industrie des peintures, vernis, encres et colles. C’est un intermédiaire de synthèse et un solvant de l’acétylène. Hautement volatil, l’acétone est absorbée à 75% environ par voie pulmonaire. La pénétration par voie cutanée existe également. En cas d’inhalation aiguë, ingestion ou contact cutané étendu, il provoque une irritation des yeux et des voies respiratoires, des maux de tête, des nausées et/ou des vertiges selon la voie d’entrée et peut entraîner un coma dans certains cas. L’acétone est facilement inflammable.
Institut national français de recherche et de sécurité, INRS
Inventaire Européen des substances chimiques commerciales existantes, EINECS

Acide sulfurique - Formule: H2SO4

L’acide sulfurique pur est un liquide huileux incolore, qui se colore en jaune brun en présence d’impuretés. Il est miscible à l’eau. La dissolution dans l’eau ou dans un mélange eau/alcool s’accompagne d’un grand dégagement de chaleur et d’une contraction du liquide. L’acide sulfurique peut apparaître sous forme de brouillard suite au mélange de dioxyde de soufre, d’oxygène, et d’eau dans l’atmosphère. Le processus d'oxydation de ce brouillard peut aussi entraîner la formation d'un aérosol d'acide sulfurique. L’exposition à des vapeurs, des aérosols ou des brouillards d’acide sulfurique se traduit cliniquement par des signes d’irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires. La gravité des symptômes dépend de la concentration atmosphérique en acide sulfurique, de la durée de l’exposition mais aussi de la taille des particules inhalées et du taux d’humidité ambiant.

Agent complexant

Egalement appelé agents séquestrants ou chélatants, les agents complexants ont pour mission d’assurer une fonction d’antitartre. La plupart des formules de détergents industriels comprennent des complexants.
Belloin J-C., L'hygiène dans l'industrie alimentaire: les produits et l'application de l'hygiène, FAO, Rome, 2003

Allergène

Se dit d’une substance, d’une particule ou d’un corps organique (atome, molécule, protéine) capable de provoquer une réaction allergique chez un sujet (le plus souvent par contact avec la peau, par inhalation ou par ingestion). Pour que l'allergie survienne, il est nécessaire qu'un premier contact ait déjà eu lieu entre l'allergène et l'organisme du sujet, c'est pourquoi le deuxième contact à l'allergène est souvent plus problématique.

Ammoniac - Formule: NH3

L'ammoniac est un gaz incolore à forte odeur bien caractéristique. Il sert à la fabrication d’engrais, d’explosifs ainsi que de fibres synthétiques et plastiques. On le retrouve principalement dans les sols agricoles en raison de son utilisation dans les engrais. Il est aussi produit par l’élevage, en particulier l’élevage industriel en stabulation. L’ammoniac présente un fort impact d’acidification et d’eutrophisation des sols, ce qui rend les milieux de culture infertiles. Les forêts peuvent être également touchées par l’ammoniac qui entraîne une défoliation et une perte de vitalité des arbres. L’ammoniac contribue également à la formation d’aérosols secondaires dans l’atmosphère, à savoir des particules fines (PM10) dangereuses pour la santé de l’homme. L'ammoniac est aussi utilisé dans l'industrie du froid, les solutions dans l'eau sont connues sous le nom d'ammoniaque.
Commission Européenne, Eurostat, Agriculture, environnement, développement rural : faits et chiffres - Les défis de l’agriculture, 1999
Office fédéral de l’environnement, OFEV

Anthropique

Qui résulte de l’action humaine.

Benchmarking

Processus d'analyse comparative, d'adaptation et d'implantation des meilleures pratiques pour améliorer la performance des processus dans une entreprise ou une organisation.

Benzène - Formule: C6H6

Liquide incolore et d’odeur aromatique. Le benzène se trouve surtout dans l'essence pour voitures.Il est insoluble dans l’eau et particulièrement inflammable. C’est un excellent solvant pour un grand nombre de substances naturelles ou de synthèse (huiles, graisses, résines). Il fait partie de la famille des BTEX (benzène, toluène, éthylbenzène, xylène). Le benzène est émis via des procédés de combustion et d’évaporation des carburants et des combustibles. Il est donc produit par le trafic routier motorisé, les installations de chauffage ainsi que le stockage et le transvasement de produits (ex. stations-service). L’utilisation du benzène est très réglementée. Produit toxique même à très faible quantité, il provoque des effets aigus sur les yeux, les voies respiratoires et le système nerveux central. Le benzène est cancérogène. La fumée du tabac constitue la principale source de benzène à l'intérieur des bâtiments.
Office fédéral de l’environnement, OFEV
Institut national français de recherche et de sécurité, INRS
Inventaire Européen des substances chimiques commerciales existantes, EINECS

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Le bilan des émissions de gaz à effet de serre est un document listant et quantifiant les émissions annuelles de gaz à effet de serre d'une organisation (entreprise, collectivité territoriale, etc.), d'un secteur d'activité, ou d'un territoire. Les émissions prises en compte sont les émissions directes, telles que les émissions provenant des véhicules, et les émissions indirectes, comme le chauffage ou l'électricité. Plusieurs méthodologies existent, toutes s'appuient sur la comptabilisation des flux physiques (flux de personnes, d'objets, d'énergie) selon un périmètre défini au préalable. Pour chaque flux déterminé, une correspondance en émissions de gaz à effet de serre est attribuée. S’il n'est pas possible de mesurer les émissions de gaz à effet de serre pour chaque flux, la méthode générale consiste donc à procéder par des calculs et des observations.

Biocides

Les biocides sont des substances actives destinées à détruire, repousser ou rendre inoffensifs certains organismes, à en prévenir l’action ou à les combattre de toute autre manière, par une action chimique ou biologique. Les biocides sont donc par définition des produits actifs susceptibles d’avoir des effets nuisibles sur l’homme, les animaux ou l’environnement. Ces produits sont classés en quatre grands groupes: les désinfectants (pour les mains, les surfaces, l’eau, etc.), les produits de protection (protection du bois contre les insectes ou les champignons, protection du cuir, etc.), les produits antiparasitaires (rodenticides, insecticides, etc.), les autres produits (ex: peintures antisalissures appliquées sur les bateaux).
Ordonnance concernant la mise sur le marché et l’utilisation des produits biocides (Ordonnance sur les produits biocides, OPBio)

Butane - Formule: C4H10

Le butane fait partie des gaz de pétrole liquéfiés (GPL) avec le propane, pentane, etc. Il appartient à la famille des hydrocarbures saturés. Il se présente sous la forme d’un gaz incolore et inodore et est utilisé principalement comme combustible. Son point d’ébullition étant de 0°C, le butane est réservé à une utilisation en intérieur (gazinière, chauffage d’appoint, etc.).

Carbone organique C

Le carbone organique est l’atome constituant l’essentiel des molécules des organismes vivants. Dans la nature, il est lié à d'autres carbones ou à des éléments comme l'hydrogène (H), l'azote (N) ou le phosphore (P) dans les molécules organiques ou les hydrocarbures. Il est présent dans les êtres vivants mais aussi dans l’air, les océans et dans la croûte terrestre.

Catalogue des articles normalisés CAN

Classification fondée sur les catégories de travaux, utilisée principalement dans le génie civil et dans les grands projets du bâtiment. Ce catalogue comprend plus de 200 chapitres structurés selon la même systématique et dont l’ordre correspond au déroulement des travaux (exemple: 400 Sanitaires, chauffage, ventilation, climatisation, 410 Conduites souterraines, 420 Installations sanitaires, 450 Chauffage, 460 Ventilation, climatisation, etc.).
Directive Air Chantiers

Cité de l’énergie

Le label Cité de l’énergie fait partie du programme SuisseEnergie. Grâce au label Cité de l’énergie, les villes et les communes de Suisse contribuent de manière significative à l’amélioration de la qualité de vie et à la protection du climat. Le label est une distinction pour les communes qui réalisent concrètement une politique communale durable en matière d’énergie, de trafic et d’environnement. Les communes, villes ou régions ayant réalisé ou planifié au moins 50% des mesures possibles (le label dispose de 87 mesures) obtiennent le label Cité de l’énergie.

Code des frais de construction CFC

Le code des frais de construction est utilisé principalement dans le secteur du bâtiment (quelle que soit la taille des objets). Le CAN et le CFC sont des systèmes qui servent à caractériser, saisir, décrire, exécuter et facturer les différentes phases de construction. Ils sont largement (CFC) ou totalement (CAN) structurés en fonction des catégories de travaux.
Directive Air Chantiers

Composés organiques volatils COV

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Conférence de coordination des services de la construction et des immeubles des maîtres d’ouvrage publics KBOB

La conférence de coordination des services de la construction et des immeubles des maîtres d’ouvrage publics est un organe de l’office fédéral des constructions et de la logistique (OFCL). Cette association regroupe les maîtres d’ouvrage publics suisses, dont le but est “d’économiser les ressources tout en améliorant la qualité”. Elle a été fondée en 1968 comme organe de coordination des services de la construction de la Confédération. Elle défend aujourd'hui les intérêts de ses membres - les maîtres d'ouvrage - et des propriétaires d'immeubles face à l'industrie du bâtiment. Les objectifs, tâches et compétences de la KBOB ainsi que son organisation sont définis à l'art. 25 de l'Ordonnance concernant la gestion de l'immobilier et la logistique de la Confédération (OILC).

Couplage chaleur-force CCF

Le couplage chaleur-force (CCF), aussi appelé cogénération, désigne une installation qui produit simultanément de l’électricité et de la chaleur. Une installation CCF présente un rendement élevé de transformation d’énergie. Cela permet, dans le cas d’une centrale électrique par exemple, de récupérer la chaleur inhérente à la production de courant pour fournir de l’eau chaude.

Déchets spéciaux

Déchets qui, par leur nature ou leur volume, sont particulièrement dangereux pour la santé et l’environnement. Pour être éliminés de manière respectueuse de l’environnement, ils requièrent, en raison de leur composition ou de leurs propriétés physico-chimiques ou biologiques, un ensemble de mesures techniques et organisationnelles particulières. L’ordonnance du DETEC concernant les listes pour les mouvements de déchets détaille l’ensemble des déchets spéciaux réglementés en Suisse.
Environnement Suisse 2002, Statistique et analyses, Office fédéral de la statistique, OFS, Neuchâtel
Ordonnance sur les mouvements de déchets, OmoD

Dioxines PCDD

Groupe de composés chlorés aux nombreux congénères (polychlorodibenzo-p-dioxines, PCDD) qui sont souvent fixés aux poussières fines. Des dioxines sont émises lors de l’incinération de déchets contenant du chlore. Les usines d’incinération en Suisse étant aujourd’hui équipées de filtres efficaces retenant les furanes et les dioxines, les émissions de dioxines sont principalement liées à l’incinération illégale de déchets par les particuliers et les incendies. Les dioxines s'accumulent dans les chaînes alimentaires (bioaccumulation) et se concentrent dans les tissus. Certains composés sont toxiques pour l'homme et les animaux.
Office fédéral de l’environnement, OFEV

Dioxyde d’azote - Formule: NO2

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Dioxyde de carbone - Formule: CO2

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Dioxyde de soufre - Formule: SO2

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Directive Air Chantiers

Directive concernant les mesures d'exploitation et les mesures techniques visant à limiter les émissions de polluants atmosphériques des chantiers en Suisse. Elle indique de manière concrète comment respecter les dispositions de l’Ordonnance sur la protection de l’air (OPair) concernant les chantiers. La directive constitue ainsi un catalogue de mesures à respecter sur les chantiers en vue de réduire les émissions polluantes de ceux-ci.
Office fédéral de l’environnement, OFEV

Eco-conduite

L’éco-conduite est une technique de conduite qui vise à réduire la consommation de carburant des véhicules (et par conséquent les émissions polluantes des véhicules). En Suisse, la Quality Alliance Eco-Drive (QAED), qui regroupe depuis 2000 des associations de transport, des organisateurs de cours, des offices fédéraux et des organisations privées, promeut la technique de conduite Eco-Drive et les cours qui sont dispensés pour adopter cette technique.

Ecobilan

Méthode évaluant les impacts potentiels d’un système sur l’environnement, qui prend en compte l’ensemble des activités associées à un produit ou un service, de l’extraction des matières premières à l’élimination des déchets. Normalisée au niveau international (normes ISO 14040 à 14043), cette méthode consiste à réaliser les bilans de consommation de ressources naturelles, d’énergie et d’émissions dans l’environnement (air, eau, sol) du produit ou service étudié. Ces flux de matières et d’énergies sont ensuite analysés pour fournir des indicateurs relatifs à différentes classes d’impacts sur l’environnement. On parle aussi d’analyse de cycle de vie.
Office fédéral de l’environnement, OFEV

Emissions

Les émissions désignent les polluants rejetés par une source qui peut être identifiée (par exemple les installations de combustion ou le trafic routier). Ces substances se diffusent ensuite dans l’atmosphère. Les émissions ne doivent pas être confondues avec les immissions.
=> Voir Immissions

Essence alkylée

Essence produite à base de divers gaz raffinés jusqu’à l’obtention d’un carburant très pur. Ce carburant contient 90% de benzène en moins que l’essence ordinaire et les gaz d’échappement sont moins toxiques. L’essence alkylée améliore également le fonctionnement et la durée de vie des appareils tout en permettant un stockage prolongé du carburant. L’essence alkylée est actuellement utilisée dans les appareils à moteurs 2 ou 4 temps tels que les tondeuses, tronçonneuses, débroussailleuses, etc.
Office fédéral de l’environnement, OFEV
Campagne des autorités cantonales de la protection de l’air sur l’essence alkylée
www.essencealkylee.ch

EtiquetteEnergie

L'étiquetteEnergie est une initiative de l'Union européenne qui impose a à tout fabricant ou importateur mettant en circulation dans l'UE un appareil soumis aux exigences de la directive 2010/30/UE, d'étiqueter l'appareil selon la catégorie énergétique auquel il appartient. En Suisse, l'Ordonnance sur l'énergie (OEne) a repris les exigences de l'étiquetteEnergie européenne.
L'étiquetteEnergie possède sept classes allant de A à G. Ainsi, un appareil de classe A est très efficace d’un point de vue énergétique, alors qu’un appareil de classe G est beaucoup plus énergivore. L’étiquette est disponible actuellement pour les appareils électroménagers et l’éclairage, les voitures, les pneus et les appareils sanitaires. Désormais, les classes A+, A++, et A+++ existent pour certains appareils électroménagers et montrent une très haute efficacité énergétique.

Euro, Normes d’émissions

Les normes Euro 1, 2, 3, 4, 5 et 6 sont les prescriptions européennes en matière de gaz d'échappement pour les véhicules légers (voitures de tourisme, deux roues, véhicules légers de livraisons). Les normes Euro I, II, III, IV, V et VI s'appliquent quant à elles aux véhicules lourds (poids lourds, véhicules de chantier). Les normes d'émissions Euro se succèdent régulièrement et deviennent de plus en plus restrictives. Elles ont pour objectif de réduire les émissions polluantes causées par le transport routier, permettant ainsi d'améliorer la qualité de l'air. Les exigences portent sur les quantités émises d'oxydes d'azote (NOX), d'hydrocarbures (HC), de monoxyde de carbone (CO) et de particules fines (PM). Les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ne sont pas prises en compte par les normes Euro.

Fiche de données de sécurité FDS

La fiche de données de sécurité fournit des informations sur les données physico-chimiques, toxicologiques, écotoxicologiques et de sécurité des produits chimiques. Le fabricant est tenu légalement de remettre ces fiches aux utilisateurs professionnels des produits. Cette fiche donne les instructions pour utiliser, stocker, manipuler et éliminer le produit correctement. Elle informe également sur les mesures à prendre concernant la protection de la santé, de l'environnement et de la sécurité au travail.

Fiches ECO-CFC

Les fiches ECO-CFC "construction écologique" sont un recueil de 36 fiches, numérotées selon les numéros de CFC (code des frais de construction), qui contiennent des directives sur la construction écologique. Ce sont des outils pour réaliser des études et des appels d’offres axés sur des critères écologiques et durables. Les fiches contiennent des principes et des recommandations pour les matériaux et les processus de mise en œuvre. Elles s’appliquent par exemple aux installations électriques, à la construction en acier, à la démolition, etc.
Des indications spécifiques concernent également la valorisation et l'élimination des déchets de chantier.

Filtre à particules FAP

Filtre permettant de réduire la teneur en particules fines émises par les chauffages à bois ou par les gaz d'échappement des moteurs diesel. Il existe différents systèmes de filtration des particules. Par exemple, les chauffages à bois peuvent être équipés de filtres qui retiennent les particules (électro filtres, filtres à manches, cyclones, etc.), tandis que les filtres à particules des véhicules sont conçus pour brûler les particules de suie retenues dans le filtre. Si tous les camions, autocars, tracteurs et machines de chantier étaient équipés de filtres à particules, on pourrait éviter chaque année, en Suisse, plusieurs centaines de décès prématurés dus aux émissions de particules fines et économiser plusieurs milliards de francs sur les coûts de la santé.
Office fédéral de l’environnement, OFEV

Formaldéhyde - Formule: CH2O

Gaz incolore, d’odeur piquante et suffocante, appelé aussi méthanal, aldéhyde formique ou formol. Il est très soluble dans l’eau. Il est généralement utilisé en solution aqueuse dans l’industrie du bois, du papier, des matériaux d’isolation, des matières plastiques, des textiles, ainsi que dans les secteurs agro-alimentaire et pharmaceutique. Le formaldéhyde est toxique par inhalation, contact avec la peau et ingestion. Il provoque des brûlures et est suspecté de présenter un effet cancérogène.
Institut national français de recherche et de sécurité, INRS

Furanes

Groupe de composés chlorés aux nombreux congénères (polychlorodibenzo-furanes, PCDF) qui sont souvent fixés aux poussières fines. Des furanes sont émis lors de l’incinération de déchets contenant du chlore. Les usines d’incinération en Suisse ayant aujourd’hui des filtres efficaces retenant les furanes et les dioxines, leurs émissions sont principalement liées à l’incinération illégale de déchets par les particuliers et lors des incendies. Les furanes s'accumulent dans les chaînes alimentaires (bioaccumulation) et se concentrent dans les tissus des grands animaux et des humains. Ils sont fortement véhiculés par le lait maternel. Certains composés sont très toxiques pour l'homme et surtout l’embryon, ainsi que pour les animaux. Ils peuvent provoquer le cancer.
Office fédéral de l’environnement, OFEV

Hydrocarbures HC

Groupe de composés organiques contenant exclusivement des atomes de carbone et d’hydrogène. Sous forme de carbone fossile (pétrole, gaz naturel et charbon), ils constituent une ressource énergétique. Ils sont donc brûlés pour alimenter le moteur d’un moyen de transport, ou pour produire de l’énergie (chauffage, électricité, etc.). Ces hydrocarbures sont également considérés comme des polluants de l’air: par exemple, lors de la combustion, le gaz d’échappement d’un véhicule automobile est constitué à 99% de CO2, le 1% restant comprend du CO (monoxyde de carbone), des NOX (oxydes d’azote) et des hydrocarbures imbrûlés. Tous ces composés des gaz d’échappement sont dangereux pour la santé.
Wingert E., La maison polluée, Terre Vivante, 1989
Actu-environnement
Chimie de l’environnement, DeBoeck Université, 2001

Hydrocarbures aromatiques polycliniques HAP

Composés faisant partie des hydrocarbures cycliques. Les HAP se forment lors de combustions incomplètes des matières organiques et constituent des mélanges de divers composés. Ces composés peu volatils se trouvent par exemple dans les gaz d’échappement des véhicules automobiles, les suies, les vapeurs émanant des goudrons, les produits fumés (alimentation), la fumée de cigarette, etc. Les HAP contaminent les hommes principalement par les produits alimentaires fumés et l’air respiré. L’absorption se fait par des particules. Les HAP contribuent fortement à la réduction du développement de tous les organes et, de plus, à une pigmentation locale de la peau. L’effet toxicologique varie selon les HAP considérés. Par exemple, le benzopyrène peut entraîner une tumeur dans les poumons.
Office fédéral de l’environnement, OFEV
Reichl F.-X., Perraud R., Krahé E., Guide pratique de toxicologie, De Boeck, 2004

Hypochlorite de sodium - Formule: NaOCl

Solution aqueuse généralement obtenue par une réaction entre le chlore et la soude caustique. Egalement connue sous le nom d’eau de Javel. Ses utilisations sont nombreuses: usages ménagers, désinfection de matériel et de locaux, traitement des eaux, blanchiment des fibres textiles, de la pâte à papier, etc. Les concentrations élevées sont dangereuses pour l’homme. Les dilutions habituellement employées entraînent par contre peu de risques. Enfin, l’eau de Javel est très toxique pour les organismes aquatiques.
Institut national français de recherche et de sécurité, INRS
Inventaire Européen des substances chimiques commerciales existantes, EINECS

Immissions

Pollution atmosphérique à l'endroit où elle déploie ses effets sur l'homme, les animaux, les plantes, le sol et les biens matériels. Les polluants sont émis dans l'atmosphère et subissent un certain nombre de dilutions et transformations chimiques. Il s'agit d'une pollution "ambiante" en suspension dans l'atmosphère.

Inversion de température

L'inversion de température (ou inversion thermique) est un phénomène climatique qui survient lorsque les couches d'air sont plus chaudes en altitude qu'au niveau du sol. Dans cette situation, les polluants ne peuvent se disperser verticalement, ce qui donne lieu a à une accumulation en dessous de l'altitude où se situe l'inversion. La concentration des polluants est encore plus importante en absence de vent.

Liste noire

Liste des plantes exotiques envahissantes de Suisse qui causent actuellement des dommages au niveau de la diversité biologique, de la santé et/ou de l’économie. La présence et l’expansion de ces espèces doivent être empêchées.
Commission suisse pour la conservation des plantes sauvages (CPS)

Métaux lourds

Métaux ayant une densité supérieure à 5 g/cm3 (mercure, plomb). Ils peuvent se trouver dans l’air, l’eau et le sol. Dans l’atmosphère, ces métaux se rencontrent le plus souvent incorporés aux particules fines en suspension. Le plomb, le cadmium, le zinc et le thallium sont ceux qu’on rencontre le plus souvent dans l’atmosphère. Pour l’être humain, ces particules peuvent pénétrer dans les poumons: plus elles sont petites, plus elles pénètrent profondément. Dans la nature, il y a un phénomène d’accumulation, notamment du fait que ces métaux ne sont pas dégradables (biologiquement ou chimiquement).
Chimie de l’environnement, air, eau, sols, déchets, Bliefert et Perraud, Edition DeBoeck Université, 2001
Rapport ROPAG 2010

Méthane - Formule: CH4

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Minergie®

Minergie® est un label de qualité destiné aux bâtiments neufs ou aux rénovations. L’objectif principal de Minergie est une consommation d’énergie faible pour le bâtiment et le recours en priorité aux énergies renouvelables. L’enveloppe du bâtiment doit être d’excellente qualité. Une spécificité de Minergie est le renouvellement systématique et automatique de l’air avec récupération de chaleur. Le label se décline en différente variantes: Minergie®, Minergie®-P, Minergie®-A, Minergie®-ECO, Minergie®-A-ECO, Minergie®-P-ECO
Minergie

Monitoring

Processus d’observation qui permet de suivre l’évolution d’une démarche dans un but de régulation ou de contrôle.

Monoxyde d’azote - Formule: NO

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Monoxyde de carbone - Formule: CO

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

naturemade

naturemade est un label de qualité qui certifie l’énergie issue à 100% de sources renouvelables comme l’énergie hydraulique, solaire, éolienne et la biomasse. Il certifie la production mais également la distribution d’électricité, de chaleur/froid et de carburant. Le label comporte deux niveaux:
- naturemade basic qui certifie l’énergie produite à partir de sources d’énergies renouvelables.
- naturemade star qui garantit en plus le respect de critères écologiques plus exigeants.
http://www.naturemade.ch/

Nearly zero energy NZE

Une construction "Nearly Zero Energy" est un bâtiment dont les très faibles besoins en énergie sont comblés dans une large mesure par la production d’énergie de sources renouvelables. Le concept "Nearly zero energy", qui signifie "consommation quasi-nulle", est évoqué dans la Directive européenne du 19 mai 2010 relative à la performance énergétique des bâtiments. Ce texte impose aux états membres que tous les bâtiments neufs soient à consommation quasi-nulle d'ici 2020. Le label suisse MINERGIE-A® permet d'avoir des constructions au standard "Nearly Zero Energy".

Ordonnance sur la protection de l’air OPair

L’ordonnance sur la protection de l'air a pour but de protéger l'homme, les animaux et les plantes, leurs biotopes et biocénoses, ainsi que le sol, des pollutions atmosphériques nuisibles ou incommodantes. La 1ère version date du 16 décembre 1985 et découle de la Loi sur la protection de l'environnement (LPE). Cette ordonnance a été renforcée plusieurs fois depuis. L'OPair régit la limitation préventive des émissions dues aux installations et définit la charge polluante admise de l'air. Dans le cas de dépassement des VLI, le canton est chargé de mettre en place un plan de mesures d’assainissement de l'air afin de ramener les valeurs d’immissions en dessous des seuils fixés par l'OPair.
Plan de mesures OPair 2003-2010

Oxydes d’azote - Formule: NOX

Les oxydes d’azote comprennent le dioxyde d’azote (NO2) et le monoxyde d’azote (NO). Le NO est un gaz incolore se transformant en NO2 dans l’atmosphère. Ces gaz sont émis par la combustion de carburants et de combustibles. Le NO2 est irritant pour les yeux, les voies respiratoires et la peau. Il porte atteinte aux plantes et aux écosystèmes sensibles et les surfertilise.
Office fédéral de l’environnement, OFEV

Ozone - Formule: O3

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Particules et poussières fines PM10, PM2,5

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Plan de mobilité d’entreprise

Un plan de mobilité d’entreprise consiste à offrir aux employés différentes possibilités permettant de favoriser les modes de transports alternatifs et moins polluants à la voiture individuelle pour leurs déplacements pendulaires et professionnels. Le plan de mobilité est conçu sur mesure pour être adapté aux particularités et aux besoins d’une entreprise ou d’une administration afin de refléter au mieux les caractéristiques d’accessibilité du site ainsi que les attentes des employés. Il doit en découler un ensemble de mesures prises pour encourager les employés à moins utiliser leur véhicule privé.

Plan directeur cantonal de l’énergie PDE

Le Plan directeur de l’énergie (PDE) traduit en objectifs chiffrés les orientations durables de la politique cantonale de l'Etat de Genève, de même qu’il établit l’inventaire des actions nécessaires à leur réalisation. Il fait intervenir les principaux acteurs cantonaux, à savoir l'Office cantonal de l'énergie (OCEN) et les Services Industriels de Genève (SIG) ainsi que des partenaires publics et privés qui s'approprient une part de l'objectif de la politique énergétique cantonale et déploient les mesures pour atteindre ces objectifs.
Plan directeur cantonal de l’énergie 2005-2009, ancien Service de l’énergie (ScanE) - transformé depuis le 1er janvier 2013 en Office cantonal de l'énergie

Pont thermique

Un pont thermique est une rupture dans la barrière d’isolation d’un bâtiment. Il en résulte des pertes de chaleur importantes. Cette barrière isolante peut être rompue pour des raisons de mise en œuvre ou de manque de rigueur dans la conception de l’ouvrage. Les ponts thermiques les plus courants se situent au point de rencontre de deux ou trois parois, comme par exemple entre un plancher bas et un mur extérieur. Les ponts thermiques sont responsables de près de 40% des pertes de chaleur d’un bâtiment. Il est possible de les détecter visuellement en repérant les traces de condensation sur les murs intérieurs. La thermographie est une technique très efficace pour repérer ces déperditions.

Propane - Formule: C3H8

Le propane fait partie des gaz de pétrole liquéfié (GPL) avec le butane, pentane etc. Il appartient à la famille des hydrocarbures saturés. Il se présente sous la forme d’un gaz incolore et inodore, et est utilisé principalement comme combustible. Le gaz propane est liquéfiable à faible pression. Son point d’ébullition très bas (-42°C) permet de le stocker à l’état liquide en extérieur, dans des citernes par exemple, en vue d’alimenter une chaudière.

Protoxyde d'azote - Formule: N2O

=>Voir le tableau des polluants dans l'annexe 2.

Radon - Symbole chimique: Rn

Le radon est un gaz noble radioactif qui se forme naturellement dans le sol. La désintégration naturelle de l’uranium engendre entre autres le radium et le radon. Ces “produits de désintégration” sont aussi radioactifs et se retrouvent dans l’air que nous respirons. Dans les espaces clos, ils s’accumulent peu à peu. La concentration en radon peut être facilement mesurée à l'aide de dosimètres. En Suisse, le radon est responsable d’environ 60% de l’irradiation subie par la population; le radon est aussi le deuxième facteur de risque de cancer du poumon après le tabac.
Office fédéral de la santé publique, OFSP

Réseau d'observation de la pollution atmosphérique à Genève ROPAG

Le réseau d'observation de la pollution atmosphérique à Genève (ROPAG) est chargé de mesurer les immissions des polluants atmosphériques à Genève. Le réseau dispose de stations de mesure réparties au centre ville, en périphérie, et en milieu rural. En plus de ces stations de mesure, l'agglomération genevoise dispose d'un réseau de capteurs passifs qui mesure les immissions de dioxyde d'azote (NO2). Les mesures permettent de contrôler le respect des valeurs limites d'immissions (VLI) fixées par l'Ordonnance sur la protection de l'air (OPair). Les rapports ROPAG, publiés tous les ans et disponibles sur le site internet du Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants, présentent un bilan annuel de la qualité de l’air à Genève.
Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants
ROPAG, rapports annuels Qualité de l’air

Réseau national d'observation des polluants atmosphériques NABEL

Le réseau NABEL (acronyme de Nationales Beobachtungsnetz für Luftfremdstoffe) est le réseau national d'observation des polluants atmosphériques en Suisse depuis 1978. Les 16 stations de mesure du réseau NABEL sont réparties dans toute la Suisse. Elles sont situées à divers types d'emplacements (milieu urbain et suburbain, région rurale, région de moyenne montagne, et région de haute montagne) et représentent tous les niveaux de pollution, de très élevé à très bas. Le réseau NABEL est un instrument de contrôle de l'application de l'Ordonnance sur la protection de l'air (OPair). Les séries de mesures effectuées sur plusieurs années servent à vérifier l'efficacité des dispositions prises pour lutter contre la pollution de l'air. Ces mesures sont régulièrement publiées sur le site de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), rubrique Air.
Office fédéral de l’environnement, OFEV

Solvants

Un solvant est un liquide qui a la propriété de dissoudre, diluer ou extraire d'autres substances sans provoquer de modification chimique de ces substances et sans être lui-même modifié (ex. acétone ou alcool). Les solvants peuvent servir de dégraissants, d’adjuvants et de diluants, de décapants, ou encore de purifiants. Aucun solvant, hormis l’eau, n'est inoffensif. Ils ont tous des effets sur la santé, variables selon les produits et la nature de l’exposition. Ces effets toxiques ou ces pathologies apparaissent parfois plusieurs années après l’exposition.
Institut national français de recherche et de sécurité, INRS


Toluène - Formule: C7H8

Liquide incolore, volatil et facilement inflammable, le toluène est également appelé méthylbenzène, toluol, méthylphène ou phénylméthane. Il fait partie de la famille des BTEX (benzène, toluène, éthylbenzène, xylène). Il est un intermédiaire de synthèse pour la fabrication de nombreux produits: benzène et xylène, phénol, etc. Il sert de solvant pour les peintures, vernis, encres d’imprimerie, colles, cires et solvants dans l’industrie cosmétique et pharmaceutique. La fumée du tabac contient du toluène. Il est irritant pour la peau et nocif. Il présente des risques d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation et il peut provoquer une atteinte des poumons en cas d’ingestion. L'inhalation de vapeurs de toluène peut provoquer une somnolence et des vertiges. Il est réglementé dans les produits destinés au grand public.

Troposphère

La troposphère est la partie la plus basse de l’atmosphère. Elle atteint une altitude de 8 km aux pôles et jusqu’à 18 km à l’équateur. Les hommes vivent dans la partie inférieure de cette couche, là où se déroulent les phénomènes météorologiques.

Watch list

Liste des plantes récemment entrées en Suisse (ou “néophytes”) et envahissantes qui ont le potentiel de causer des dommages et dont la présence et l'expansion font l’objet de mesures de lutte.
Commission suisse pour la conservation des plantes sauvages (CPS)

White-spirit

La dénomination de “white spirit” ou sangayol regroupe tout mélange d’hydrocarbures d’origine minérale ou de synthèse, qui renferme généralement 15 à 20% d’hydrocarbures benzéniques. Liquide incolore de faible viscosité, dégageant une odeur caractéristique de pétrole, il est pratiquement insoluble dans l’eau mais se mélange à la plupart des solvants organiques. Le white-spirit peut, entre autres, se retrouver sous les appellations suivantes: “solvant Stoddard”, “naphta lourd hydrotraité”, “naphta lourd hydrodésulfuré” ou “distillat de pétrole”. Le white-spirit est utilisé comme diluant pour les peintures et vernis, agent de nettoyage à sec, dégraissant en métallurgie, préparation d’insecticides et de produits d’entretiens, solvant dans l’industrie textile et les tanneries, etc. En cas d’ingestion, le white-spirit peut provoquer une atteinte aux poumons. Les contacts cutanés répétés peuvent entraîner des irritations desséchantes et parfois fissuraires de la peau. Le white-spirit peut provoquer le cancer selon sa teneur en aromatiques (benzène par exemple), ainsi que des altérations génétiques héréditaires.
Institut national français de recherche et de sécurité, INRS
Inventaire Européen des substances chimiques commerciales existantes, EINECS

Xylène - Formule: C8H10

Groupe de solvants formé de composés aromatiques dérivés du benzène. Sous son appellation générique, le xylène est formé d’un mélange des trois isomères “méta-, ortho- et para-xylène”. Il fait partie de la famille des BTEX (benzène, toluène, éthylbenzène, xylène). En tant que solvant, il est très utilisé dans la fabrication de peintures, vernis, colles, encres d’imprimerie, vêtements, préparations d’insecticides et de matières colorantes. C’est aussi un additif dans les carburants. Il est inflammable, nocif pour la santé à l’inhalation et en contact avec la peau. Il est également toxique pour les organismes aquatiques.
Office fédéral de l’environnement, OFEV
Institut national français de recherche et de sécurité, INRS

 


Mise à jour : 12.08.2014