Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Agenda 21

Agenda 21

Bourse et prix : lauréats 2009

Photo de lauréats du concours 2009
Samedi 6 juin 2009

Samedi 6 juin 2009, Messieurs Pierre-François Unger, conseiller d’Etat en charge du Département de l’économie et de la santé, et Boris Calame, président du jury, ont eu le plaisir de remettre aux lauréats de l'édition 2009, la Bourse et le Prix cantonaux du développement durable. Pour la 8e année consécutive, ces distinctions récompensent des projets particulièrement prometteurs et exemplaires en matière de développement durable.


LISTE DES LAUREATS 2009

Bourse cantonale du développement durable - un lauréat

L'association A-Val pour son projet de création d’un centre romand de déconstruction offrant une prise en charge complète de tous les bateaux de plaisance arrivant en fin de vie. Ce projet vise à traiter, valoriser et commercialiser 90% des matériaux présents sur un bateau. L’association A-val (pour «activités de valorisation») entend également mettre sur pied un lieu de formation pluridisciplinaire aux métiers du recyclage destiné aux personnes en insertion ou réinsertion professionnelle.

Prix cantonal du développement durable - deux lauréats ex æquo

L’association OMYP pour son opération de «grand nettoyage» du lac Léman, y compris de sa partie française et du Rhône. Cette opération baptisée Net’Léman rassemble chaque année près de 1'000 participants, dont des centres de plongée et de nombreux volontaires issus de tous les horizons et de toutes les générations. Elle s’accompagne de multiples activités pédagogiques et animations organisées par diverses associations. Depuis 2005, près de 55 tonnes de déchets en tous genres ont été retirés du lac.

L’association MacWorks pour sa «clinique» de réparation pour iPods «PodSpital». Face au gaspillage de dizaines de millions de baladeurs MP3 et à la surconsommation, l’association genevoise MacWorks a eu l’idée ingénieuse de créer une «clinique» pour iPods dénommée PodSpital, et une «banque d’organes» (PodSplant) permettant de récupérer les composants en bon état sur les appareils jugés irréparables – tout en triant et recyclant les autres composants inutilisables. MacWorks offre des possibilités de réparation à des prix attrayants, et contribue à prolonger la durée de vie d’appareils ordinairement voués à une mort prématurée.

Mentions pour le prix cantonal du développement durable - trois candidats

L’entreprise Colas Genève S.A. pour la création du revêtement routier Nanosoft permettant de réduire les nuisances sonores liées à la circulation. Pour aider à améliorer la qualité de vie, l’entreprise de génie civil et de construction routière Colas Genève S.A. a mis au point un revêtement phonique novateur qui permet de diviser par huit le bruit de roulement émis par les véhicules – pour le plus grand bonheur des usagers de la route et des riverains. Outre ses performances phoniques, Nanosoft présente toutes les qualités mécaniques et esthétiques requises, ainsi qu’un prix attrayant.

L’entreprise Scrasa pionnière de la valorisation des déchets issus de la construction, cette entreprise a développé un concept de recyclage et valorisation des déblais d’excavation terreux non pollués sous forme de remblais. Pour obtenir des matériaux performants répondant à toutes les conditions voulues, l’entreprise a recours à un processus innovant de traitement à base de chaux baptisé Devarem, qui n’entraîne aucune pollution du milieu naturel.

L’entreprise Signa-Terre S.A. pour son concept d’«étiquetage énergétique» des immeubles ImmoLabel®. Start-up spécialisée dans le conseil en développement durable pour le domaine bâti, le projet ImmoLabel® a pour but de développer un outil automatique et bon marché servant à établir la fiche énergétique complète d’un bâtiment sur la base des données de consommation réelles. Ce système d’«étiquettes énergétiques», inspiré de celui en vigueur pour l’électroménager, prend en compte divers indicateurs (eau, électricité, CO2, chauffage, etc.). Il doit permettre de mesurer les performances d’un immeuble sous divers aspects, d’identifier les sources de déperdition et d’entreprendre des campagnes d’assainissement ciblées.


haut de page