Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarches Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page Contactez-nous Plan du site Foire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches en ligne Thèmes Organisation Chemin de vie  
 
Ge.ch > Thèmes > Développement durable > Agenda 21 > Actualités > Bourse et prix : lauréats 2006

Agenda 21

Bourse et prix : lauréats 2006

Photo des lauréats du concours 2006
Samedi 10 juin 2006

La bourse et le prix du développement durable ont été remis aux lauréats de cette cinquième édition du concours par M. Pierre-François Unger, Président du Conseil d’Etat et Madame Catherine Baud, présidente du jury.

Cette année, le prix a été décerné à l’entreprise Laundrenet SA. Cette entreprise regroupe sous le même toit : un salon-lavoir écologique et un cybercafé convivial doté de tout le matériel de bureau souhaitable, sans oublier un petit bar proposant des produits pour une grande part certifiés bio.

La bourse a été décernée à deux lauréats ex aequo : les associations Partage et APRES.

L’association Partage s’est fixé pour objectif de récupérer les denrées destinées à l’incinération, soit parce qu’elles sont trop proches de la date de péremption, ou mal conditionnées, soit issues d’un surplus de stock. Plus de 10 tonnes par mois sont ainsi récupérées chez les grands distributeurs du canton et redistribuées aux associations caritatives qui servent des repas aux plus démunis.

L’association APRES a pour but de mettre en lien les différents acteurs de l’économie sociale et solidaire afin de faciliter des réflexions communes, d’exploiter des synergies et de défendre les intérêts de ce secteur en plein essor. Dans cette optique, elle gère et souhaite développer un portail Internet regroupant déjà une centaine d’organisations de la région genevoise.

Enfin une mention « hors concours » a été décernée à la FSASD – fondation des services d’aide et de soins à domicile. Celle-ci a mis en place un plan de mobilité douce au centre d’action sociale et de santé de la Servette. Selon la distance à parcourir le personnel se déplace désormais soit à pied, soit en vélo, soit en transports publics, soit grâce à un système d’autopartage. Les causes de stress liées à l’utilisation de véhicules privés, constatées au début de cette démarche, ont ainsi pu être réduites en grande partie.


haut de page